Tag Archives for " présentation "

Parler en public – 5 erreurs à ne pas faire la prochaine fois que vous prendrez la parole en public

Parler en public, est-ce un défi pour vous ?

Vous aimeriez devenir un meilleur orateur et livrez de meilleurs discours?

Imaginez être en mesure de livrer des présentations sans erreurs et captivantes à tout coup…

Mission impossible ?

Heureusement, apprendre à parler en public ça s’apprend. Et justement, dans cette vidéo, vous allez 5 erreurs a ne pas faire lorsque vous parlez en public.

Découvrez dans cette vidéo 5 erreurs a ne pas faire lors de votre prochain discours.

D’ailleurs je vous invite à assister à ma formation gratuite « 7 ÉTAPES POUR VAINCRE VOTRE TRAC À PARLER EN PUBLIC ET CAPTIVER VOTRE AUDITOIRE DU DÉBUT À LA FIN » : http://www.communiquerenpublic.com/web

Voici les 5 erreurs à ne pas faire lorsque vous parler en public.

1. Fermer les lumières
2. Ne pas vous mettre au centre de la pièce
3. Vous excusez…
4. Regardez vos acétates au lieu des participants
5. Mettre trop d’information sur vos acétates

Formation BONUS gratuite « 7 ÉTAPES POUR VAINCRE VOTRE TRAC À PARLER EN PUBLIC ET CAPTIVER VOTRE AUDITOIRE DU DÉBUT À LA FIN » : http://www.communiquerenpublic.com/web

————————————–
À PROPOS DE PATRICK
————————————–
Patrick Leroux CSP HoF croit que toute personne ou organisation a un potentiel de réussite extraordinaire et qu’elle est RESPONSABLE de son destin. Il croit également que si une personne ou une organisation veut obtenir des résultats supérieurs, elle doit faire preuve d’un meilleur LEADERSHIP, prendre plus d’INITIATIVES, absolument SORTIR DE SA ZONE DE CONFORT et oser faire des choses qu’elle n’a jamais faites afin d’obtenir des RÉSULTATS qu’elle n’a jamais obtenus.

• Entrepreneur, auteur de neuf livres (best-seller), coach et réputé conférencier de calibre international, Patrick est un professionnel de l’action qui aide ses clients à doubler leurs revenus et doubler leurs temps libres. Jusqu’à 5 millions de personnes le suivent chaque semaine sur les réseaux sociaux. Que ce soit dans ses livres, ses programmes de coaching ou ses conférences, il ne mâche pas ses mots pour proposer des idées solides, simples et originales afin d’aider ses clients à améliorer leurs vies et leurs affaires. Son style est dynamique, direct et drôle.

Contactez Patrick au 450-939-3240 pour voir comment il pourrait présenter une conférence privée inoubliable sur le thème de la motivation, de la performance ou du développement des affaires lors de votre prochain événement.

Pour découvrir les différents thèmes de ces conférences, cliquez ici.

Pour vous abonnez gratuitement au Bulletin du succès, cliquez ici.

[et_social_follow icon_style= »slide » icon_shape= »rounded » icons_location= »top » col_number= »auto » counts= »true » counts_num= »0″ total= »true » outer_color= »dark » network_names= »true »]

Comment préparer un discours

Vous aimeriez devenir un meilleur orateur et livrez de meilleurs discours? Le secret du succès lorsque vient le temps de prendre la parole en public se résume en un mot : préparation.

Imaginez être en mesure de livrer des présentations captivantes à tout coup…

Heureusement, apprendre à parler en public ça s’apprend. Et justement, dans cette vidéo, vous allez apprendre comment bien préparer vos discours.

Découvrez dans cette vidéo comment préparer vos discours peu importe l’occasion.

Formation BONUS gratuite « 7 ÉTAPES POUR VAINCRE VOTRE TRAC À PARLER EN PUBLIC ET CAPTIVER VOTRE AUDITOIRE DU DÉBUT À LA FIN » : http://www.communiquerenpublic.com/web

Voici 12 idées qui vous permettront de mieux préparer un discours :

1. Commencez tôt
2. Sujet passionnant
3. sujet qui intéresse votre auditoire
4. Sondage / Entrevue
5. Écrire vos idées
6. Recherches
7. Structure
8. Preuves
9. Acétates électroniques et notes
10. Pratique et rétroaction
11. Ajustements
12. Ouverture et fermeture

Formation BONUS gratuite « 7 ÉTAPES POUR VAINCRE VOTRE TRAC À PARLER EN PUBLIC ET CAPTIVER VOTRE AUDITOIRE DU DÉBUT À LA FIN » : http://www.communiquerenpublic.com/web

————————————–
À PROPOS DE PATRICK
————————————–
Patrick Leroux CSP HoF croit que toute personne ou organisation a un potentiel de réussite extraordinaire et qu’elle est RESPONSABLE de son destin. Il croit également que si une personne ou une organisation veut obtenir des résultats supérieurs, elle doit faire preuve d’un meilleur LEADERSHIP, prendre plus d’INITIATIVES, absolument SORTIR DE SA ZONE DE CONFORT et oser faire des choses qu’elle n’a jamais faites afin d’obtenir des RÉSULTATS qu’elle n’a jamais obtenus.

• Entrepreneur, auteur de neuf livres (best-seller), coach et réputé conférencier de calibre international, Patrick est un professionnel de l’action qui aide ses clients à doubler leurs revenus et doubler leurs temps libres. Jusqu’à 5 millions de personnes le suivent chaque semaine sur les réseaux sociaux. Que ce soit dans ses livres, ses programmes de coaching ou ses conférences, il ne mâche pas ses mots pour proposer des idées solides, simples et originales afin d’aider ses clients à améliorer leurs vies et leurs affaires. Son style est dynamique, direct et drôle.

Contactez Patrick au 450-939-3240 pour voir comment il pourrait présenter une conférence privée inoubliable sur le thème de la motivation, de la performance ou du développement des affaires lors de votre prochain événement.

Pour découvrir les différents thèmes de ces conférences, cliquez ici.

Pour vous abonnez gratuitement au Bulletin du succès, cliquez ici.

[et_social_follow icon_style= »slide » icon_shape= »rounded » icons_location= »top » col_number= »auto » counts= »true » counts_num= »0″ total= »true » outer_color= »dark » network_names= »true »]

Où devriez-vous regarder lorsque vous parlez en public ?

Peut-être le faites-vous souvent ou à l’occasion. Mais une chose est certaine, si vous avez le moindrement un peu de leadership, vous devez parfois prendre la parole en public afin d’exprimer vos idées, vos opinions ou vos frustrations.

Lorsque ça se produit, savez-vous à quel endroit regarder ?

Vous est-il déjà arrivé, après avoir assisté à une présentation en public devant plus de 100 personnes, de vous dire: «J’avais l’impression que l’orateur ne s’adressait qu’à moi!» Si c’est le cas, c’est probablement que le présentateur avait maîtrisé l’art de bien regarder les gens de son auditoire directement dans les yeux.

J’aimerais d’abord écarter ce mythe qui dit qu’au moment de prendre la parole en public, il suffit de fixer un point en arrière de la salle et de toujours regarder ce point lorsqu’on s’adresse à notre auditoire. Ou encore le mythe qui dit qu’il vaut mieux regarder au-dessus de la tête des participants plutôt que de les regarder dans les yeux afin d’être moins gêné. Il n’y a rien de plus faux.

Le secret du succès consiste à regarder vos participants droits dans les yeux, individuellement, un après l’autre.

En fait, que pensez-vous des gens qui ne vous regardent pas dans les yeux? La plupart du temps on s’entend pour dire qu’ils sont peut-être gênés, hypocrites, fuyants, ou qu’ils ont quelque chose à cacher. Vous ne voulez certes pas que les membres de votre auditoire pensent cela de vous. Si vous voulez être perçu comme une personne sincère, regardez les gens dans les yeux.

Parlez tout naturellement et balayez la salle du regard, de gauche à droite. Faites de légères pauses de 5 à 7 secondes par personne. Chaque participant doit avoir l’impression que vous vous adressez à lui exclusivement. Regardez un participant jusqu’à ce que vous ayez terminé votre phrase ou votre idée et regardez brièvement ensuite un autre participant, et ainsi de suite.

En d’autres mots, ne parlez pas globalement à l’auditoire, mais adressez-vous à chaque participant un à la fois. N’oubliez pas de regarder aussi les gens situés à votre droite. Pour une raison qui m’est tout à fait inconnue, les gens qui prennent la parole en public ont tendance à regarder plus naturellement les gens à leur gauche et à ignorer souvent ou presque les gens qui sont assis à leur droite.

De façon générale, j’aime particulièrement porter mon regard sur les gens qui m’estiment, et qui, de toute évidence, semblent apprécier mes propos. Habituellement, leur langage non verbal me révèle leur intérêt. Ils ont les yeux grands ouverts, leur posture est inclinée vers l’avant, ils hochent fréquemment la tête de haut en bas en signe d’approbation, et ils prennent généralement beaucoup de notes.

Prenez soin toutefois de ne pas seulement regarder ces mêmes personnes, aussi sympathiques soient-elles. Tous les membres de votre auditoire sans exception doivent sentir que vous vous adressez à chacun d’eux.

Aussi, très important, évitez de regarder les gens qui vous intimident ou qui ne semblent pas vous apprécier, surtout au début de votre présentation. Ces personnes sont faciles à reconnaître. Elles sont généralement assises dans le fond de leur siège, elles ont le plus souvent les jambes et les bras croisés, ne sourient pas et ne prennent aucune note.

Après quelques minutes, lorsque vous aurez acquis plus d’assurance et gagné de la crédibilité par vos propos, vous pourrez alors les regarder également afin qu’elles se sentent partie intégrante de la présentation. Ne vous en faites pas toutefois, vous ne pourrez JAMAIS réussir à plaire à tout le monde lors d’une présentation. Pourquoi? Je ne sais pas. Il existe des gens qui sont fondamentalement négatifs et il n’y a rien à faire avec eux. C’est la vie !

Regardez toujours davantage votre auditoire plutôt que de consulter vos notes ou lire vos acétates électroniques. C’est l’erreur la plus courante des orateurs novices. Vous n’êtes pas là pour leur lire un texte, les gens de votre auditoire savent probablement très bien lire et ils auraient bien pu le faire eux-mêmes; vous êtes là pour leur faire une présentation qui saura les inspirer, les motiver, les influencer et les persuader d’agir sur vos idées.

Si vous avez tendance à trop lire vos notes, c’est probablement que vous en avez écrit trop sur vos fiches ou que vous n’êtes pas assez bien préparé. N’écrivez que vos mots clés, jamais des phrases complètes.

Rappelez-vous en terminant de toujours choisir un sujet qui vous passionne et pour lequel vous êtes un expert. En plus de ne pas nécessiter beaucoup de notes, ce facteur fera en sorte que les gens de votre auditoire seront captivés par vos histoires et votre langage non verbal et qu’ils remarqueront des étincelles dans vos yeux.

Où devriez-vous donc regarder lorsque vous parlez en public ? Droit dans les yeux de votre auditoire !

Aimeriez-vous avoir plus d’impact lors de vos présentations ?  Vous avez parfois le trac lorsque vous devez parler en public? Si c’est le cas, je vous offre une formation gratuite pour apprendre comment devenir un orateur de première classe.

Les SECRETS des meilleurs orateurs enfin dévoilés.

Cliquez ici pour vous inscrire gratuitement à ma conférence en ligne « 7 ÉTAPES POUR VAINCRE VOTRE TRAC DE PARLER EN PUBLIC ET CAPTIVER VOTRE AUDITOIRE DU DÉBUT À LA FIN » : http://communiquerenpublic.com/web

Patrick Leroux CSP HoF, entrepreneur, coach auteur de neuf (9) best-sellers et réputé conférencier de calibre international est un expert en motivation et performance. Afin de vérifier sa disponibilité pour qu’il présente une conférence inoubliable lors de votre prochain événement, vous pouvez le rejoindre au 1-800-391-8981ou par courriel au patrick@patrickleroux.com.

©ResultAction inc. Tous droits réservés, reproduction strictement interdite sans l’autorisation de l’auteur.

15 comportements à éviter lors de vos présentations

Vous est-il déjà arrivé d’assister à une présentation d’affaires et que la personne vous ait indisposé par un simple comportement, attitude ou commentaire qui en apparence était anodin ?

Lisez bien les quinze comportements à éviter lors d’une entrevue ou d’une présentation de vente. Certains d’entre eux sont évidents me direz-vous. Vous avez bien raison, mais j’ai malheureusement expérimenté tous ces comportements à plusieurs occasions en tant que client, d’où l’importance de se les faire rappeler régulièrement.

1) Évitez de vous plaindre

Vos clients et futurs clients ne veulent pas connaître les problèmes que vous éprouvez avec votre patron, certains de vos collègues, vos fournisseurs, d’autres clients et encore moins vos problèmes de nature personnelle. Gardez vos problèmes pour vous. Si vous ressentez le besoin d’en parler, appelez un ami, embauchez un psychologue ou achetez-vous un chien!

2) Évitez de répondre au téléphone en présence d’un client

Si vous êtes à l’extérieur, évitez également de répondre à votre cellulaire. Offrez à votre client toute l’attention qu’il mérite. Si la personne qui tente de vous rejoindre a quelque chose d’important à vous dire, elle laissera un message.

3) Évitez les manies 

Évitez de faire craquer vos doigts, jouer avec de la monnaie dans vos poches, vous ronger les ongles, jouer dans vos cheveux, terminer les phrases des autres, regarder votre « portable » toutes les 15 secondes, mettre votre stylo dans votre bouche, appuyez sans arrêt sur le bouton ouverture / fermeture ou mâcher le bout, etc.

4) Évitez de porter des lunettes de soleil même si votre présentation a lieu à l’extérieur

Vous devez absolument regarder votre client dans les yeux si vous désirez gagner sa confiance. Évitez également de porter vos lunettes de soleil sur la tête pour faire tenir vos cheveux, il existe des barrettes à cheveux ou des pinces pour cela!

5) Évitez de mâcher de la gomme lors de vos présentations 

Certains mâchent de la gomme après leurs repas afin de dissimuler une mauvaise haleine et oublient de jeter leur gomme lorsque vient le temps de faire leurs présentations. Pensez à l’image que vous voulez projeter. Les gens qui mâchent de la gomme donnent l’impression d’un laisser-aller, d’un manque de respect et d’un manque de savoir-vivre.

6) Évitez de raconter des « jokes » plates ou des plaisanteries que vous avez lues sur Internet

Si vous connaissez ces blagues, il y a de fortes chances que vos clients les connaissent également. Plusieurs clients, par simple politesse, feront semblant de ne pas connaître votre blague et riront avec vous, mais imaginez ce qu’ils se disent à eux-mêmes : « Un autre « moron » qui essaie de faire son « smat »! »

7) Évitez l’utilisation d’un stylo à encre rouge

Le subconscient interprète le rouge négativement à l’écrit, le rouge représentant les fautes d’orthographe, le sang, l’agressivité, le combat, le litige, l’opposition, le risque et le danger. Utilisez plutôt des stylos à encre bleue ou noire pour l’écrit.

8) Évitez de fumer à tout prix

Si vous fumez et que votre client est un non-fumeur, vous perdrez la vente presque à coup sûr. Si vous êtes fumeur, faites attention à votre odeur corporelle. L’odeur de la cigarette colle aux vêtements. La cigarette sent mauvais surtout au nez d’un non-fumeur. Si votre client fume, demandez-lui la permission et imitez-le si vous le désirez. Peut-être s’agira-t-il du seul point que vous ayez en commun!

9) Évitez d’appeler un client par un nom qui ne lui appartient pas

Évitez les petits noms comme champion, matelot, capitaine, boss, le grand, la petite madame, etc. Appelez toujours vos clients par leur nom et non un nom que vous aimeriez qu’ils possèdent. Si jamais vous oubliez le nom de votre client, excusez-vous et demandez-lui à nouveau.

10) Évitez le tutoiement

Vouvoyez toujours vos clients. Un client qui se sent mal à l’aise de se faire tutoyer vous le mentionnera. Si vous le vouvoyez et qu’il vous tutoie en retour plus de deux fois de suite, vous pouvez à ce moment le tutoyer également afin d’être sur le même pied d’égalité.

11) Évitez l’utilisation de mots grossiers et les blasphèmes

Même si vous êtes fâché, exaspéré et en colère, ces mots vous nuiront et donneront une mauvaise image de vous et de l’entreprise que vous représentez.

12) Évitez les tics de langage

Enregistrez vos présentations et vous découvrirez peut-être que vous utilisez certains mots ou groupes de mots de façon exagérée. Par exemple : « Honnêtement », « Fantastique », « Incroyable »,« Vous comprenez », « Vous savez », « Écoutez », « T’sé veut dire », « Si on veut », etc.

13) Évitez d’aborder des sujets de nature personnelle 

La politique, la religion, l’ethnie, les relations entre hommes femmes, votre équipe de hockey favorite sont des sujets à éviter. Vous risquez d’avoir une opinion différente de celle de votre client et ainsi de créer un froid avec ce dernier.

14) Évitez de critiquer vos concurrents

Reconnaissez les forces des produits ou services de vos concurrents et mentionnez qu’ils ont également de bons produits ou services. Mettez surtout l’accent sur vos avantages concurrentiels sans pour autant dénigrer la compétition.

15) Évitez de regarder ailleurs

Concentrez-vous et donnez toute votre attention à votre client lorsque ce dernier vous adresse la parole. Ne regardez pas au-dessus de ses épaules même si les serveuses ou les serveurs sont très jolis et sexy! L’écoute sincère et authentique est la plus grande marque de respect que vous puissiez donner à un client.

Relisez ces quinze comportements à éviter lors de vos entrevues et présentations d’affaires et faites-les lire à vos collègues de travail qui pourraient en bénéficier. Certains de ces comportements, attitudes et commentaires peuvent paraître banals et insignifiants, mais je vous assure qu’ils jouent un rôle essentiel dans la réussite ou l’échec d’une présentation de vente.

P.S. Mon rêve ultime est d’inspirer plus de 1 000 000 de personnes à  tous les lundi matins. Merci de contribuer à  mon rêve en invitant vos amis à  s’inscrire gratuitement à  mon Bulletin du Succès !

Patrick Leroux CSP, entrepreneur, coach auteur de neuf (9) best-sellers et réputé conférencier de calibre international est un expert en motivation et performance. Afin de vérifier sa disponibilité pour qu’il présente une conférence inoubliable lors de votre prochain événement, vous pouvez le rejoindre au 1-888-993-8882 ou par courriel au patrick@patrickleroux.com (https://patrickleroux.com).

© 2014 – ResultAction inc. Tous droits réservés, reproduction strictement interdite sans l’autorisation de l’auteur.

Comment devenir un excellent orateur

Dans la vidéo de cette semaine, je vous donne tous les détails concernant mon séminaire sur les techniques de présentation qui s’intitule « Communiquer en public : un défi passionnant ». Ce séminaire présente des idées originales pour faire de vous un orateur de premier plan.

À ce sujet, j’ai le plaisir de vous rappeler que mon séminaire public « Communiquer en public : un défi passionnant » sera présenté à Montréal le 7 mai et à Québec le 14 mai prochain. Cliquez ICI pour tous les détails.

Bon week-end !

Comment réussir vos présentations en public

Dans la vidéo de cette semaine, je répond à la question de Sylvie, une lectrice du Bulletin du Succès, qui me demande des conseils afin de réussir ses présentations en public.

À ce sujet, je vous rappelle que mon séminaire public « Communiquer en public : un défi passionnant » sera présenté à Montréal le 7 mai et à Québec le 14 mai prochain. Cliquez ICI pour tous les détails.

Bon week-end !

pleroux_signature

P.S. Les inscriptions à mon tout nouveau programme de coaching DEVENIR RICHE se terminent ce dimanche 4 mai à 23h59. Avez-vous visionné votre coaching gratuit dans lequel je vous partage 7 façons pour devenir millionnaire ? Cliquez ICI pour tous les détails.

Parler en public : 15 façons efficaces pour débuter une présentation

Les deux parties les plus importantes d’une présentation sont l’ouverture et la fermeture. Mais parce qu’ils ne représentent moins de 5% d’une présentation, bien des orateurs novices n’y portent pas assez attention. Tout comme pour un vol d’avion, le décollage (l’ouverture) et l’atterrissage (la fermeture) sont les parties les plus importantes d’un discours.

 

Vous pouvez avoir des «poches d’air» pendant votre discours et ce n’est trop grave, mais pas de bévue, s’il vous plaît, dans votre ouverture et votre fermeture ! Voyons dans cet article comment bien débuter une présentation.

Tout d’abord, gardez en tête que le but de l’ouverture est de capter l’attention des participants et de gagner leur confiance. Rien n’est plus essentiel que d’avoir un bon début, quelque chose de percutant qui suscite immédiatement l’attention de votre auditoire. Cette partie devrait prendre environ de 1% à 3% de votre temps total de présentation et devrait être apprise par coeur. Vous devez l’apprendre textuellement et avoir l’air tout à fait naturel.

Ne faites aucun préambule et aucune déclaration préliminaire avant de commencer votre présentation du genre: «Monsieur le président, chers collègues, distingués invités.» Plongez plutôt directement dans le coeur de votre discours. Si vous avez des salutations spéciales à faire, vous les ferez plus tard dans votre introduction ou dans le corps de votre discours.

Je ne le répéterai jamais assez, il est très important de commencer en créant tout de suite un impact! En fait, si les 2-3 premières minutes de votre présentation sont très bonnes, les participants seront indulgents avec vous pour les 15 minutes suivantes.

Je vous suggère de commencer vos présentations:

1) n utilisant une affirmation provocante ou une statistique inhabituelle. Par exemple: «Une personne sur trois meurt du cancer»;

2) En citant un proverbe, une maxime ou une citation. Par exemple: «Benjamin Franklin disait: “Prenez l’argent qui se trouve dans votre portefeuille, investissez-le dans votre esprit, et en retour, votre esprit remplira votre portefeuille»;

3) En posant une question de rhétorique qui suscite la réflexion. Un conférencier qui pose une question de rhétorique ne s’attend pas à recevoir une réponse de l’auditoire. Ce genre de question sert plutôt à faire réfléchir les participants sur son sujet. Cette technique est très efficace. Si votre discours repose sur l’importance de vivre sa passion plutôt que d’attendre après sa pension, vous pourriez par exemple commencer votre présentation par: «Saviez-vous que deux personnes sur trois n’aiment pas leur travail et qu’elles préféreraient demeurer couchées le matin si elles avaient le choix?»;

4) En posant une question que les gens se posent dans leurs têtes: «Je suis persuadé que certains d’entre vous se posent la question suivante: “Est-ce que mon poste est en danger avec l’annonce de cette fusion?” Eh bien, mes chers amis…». Les gens vont penser que vous vous adressez directement à eux;

5) En racontant une histoire ou une anecdote d’environ 60 à 90 secondes. Il peut s’agir de votre histoire ou celle d’une autre personne. Par exemple: «Mois de juillet 1986. Il fait 30 degrés Celsius à l’ombre et j’ai 15 ans. Je m’apprête à participer à la finale du 100 mètres haies devant mes parents, mes amis et ma nouvelle copine Sophie. J’ai chaud, le cœur qui bat à 100 milles à l’heure…»;

6) En utilisant une statistique. Par exemple: «Saviez-vous que l’an dernier, plus de 60% des accidents de voiture étaient causés par l’alcool.» Ou encore : «Saviez-vous que l’erreur médicale est la troisième cause de mortalité derrière les maladies cardiaques et le cancer ? »;

7) En faisant référence à l’actualité. Par exemple: «Ce matin, dans le journal, je lisais que le réchauffement de la planète avait augmenté de…»;

8) En reconnaissant l’occasion et en complimentant sincèrement l’auditoire: «Je suis très fier d’être ici ce soir à l’occasion de votre 50e anniversaire et de présenter ma causerie devant ce groupe de leaders exceptionnels…»;

9) En mentionnant le thème de la rencontre, s’il y lieu. Par exemple: «Le thème de votre congrès est « Le client avant tout », mais qu’est-ce que cela signifie vraiment? »;

10) En nommant le nom d’une personne connue de tous dans l’auditoire, comme le président par exemple: «Monsieur Jacques Leclerc, votre président, me disait avec la rencontre ce midi que…»;

11) En mentionnant ce qui vous unit à votre auditoire. Par exemple: «Je suis heureux de venir présenter une conférence ici à Drummondville, car j’y suis moi-même originaire. J’ai grandi et j’ai été élevé sur la rue Lallemand et je fréquentais l’école Saint-Joseph.» Ou encore: «Je connais bien ce que vous faites comme travail, car j’ai été moi-même livreur pendant deux ans au début de ma carrière. Je travaillais à l’époque pour…» Ceci est particulièrement important si vous pensez que l’auditoire sera peu intéressé ou hostile à vos propos. Efforcez- vous de trouver des liens communs entre l’auditoire et vous, signalez-les dès le début de votre discours afin de gagner leur confiance;

12) En utilisant de l’humour. La meilleure forme d’humour qui soit est de plaisanter sur vous-même. Décrivez une situation ridicule ou embarrassante où vous étiez impliqué personnellement. Le public adore ceux qui se moquent de leurs propres erreurs, de leurs défauts ou de leurs points faibles. C’est d’ailleurs ce que font les meilleurs humoristes. Les gens se reconnaissent eux-mêmes parfois et ils trouvent cela très drôle. Faites bien attention cependant d’éviter les blagues connues de tous. J’aime bien d’ailleurs cette citation qui dit: «Un bon raconteur d’histoires drôles, c’est quelqu’un qui a une bonne mémoire et qui espère que les autres n’en ont pas!»;

13) En établissant immédiatement les bénéfices qu’ils retireront à vous écouter. Par exemple: «Je vous promets que si vous écoutez attentivement les propos que je vais partager avec vous, vous serez en mesure d’économiser entre 100$ et 500$ sur votre prochaine prime d’assurance automobile. »;

14) En vous adressant aux besoins spécifiques de votre auditoire. Dites-vous que votre auditoire écoute toujours la station de radio WIIFM – What’s In It For Me? – Qu’y a-t-il pour moi? – Ils écoutent également la station MMFGAM – Make Me Feel Good About Myself – Fais-moi me sentir bien à propos de moi-même. – Intéressez-vous donc à eux avant de penser qu’ils vont s’intéresser à vous. Étudiez l’auditoire et parlez de ce qui les intéresse dès le début de votre présentation.;

15) En étant créatif et en surprenant votre auditoire ! Un collègue conférencier débute ses présentations avec une vidéo. Un autre collègue débite présentation debout sur une chaise les genoux pliés et les mains sur sa poitrine en imitant une descente de ski à haute vitesse. Et finalement, une autre collègue conférencière débute sa conférence assise en haut d’un escabeau. C’est différent, c’est unique et ça capte l’attention des participants à tout coup !

Votre recherche préparatoire vous aidera à trouver leurs besoins, leurs désirs, leurs rêves, leurs peurs, leurs appréhensions, leurs problèmes actuels, leurs limites, et ce qui les allume. Préparez alors un début de conférence qui s’adresse aux besoins spécifiques de votre auditoire. Par exemple, si vous aviez à vous adresser à un groupe de courtiers immobiliers très occupés, vous pourriez commencer votre présentation par:

«Je sais que vous êtes des personnes très occupées. Je sais également que vous pourriez faire cent autres choses actuellement plutôt que d’être ici à m’écouter. Alors je vous promets que je vais faire de la prochaine heure, une des plus profitables de votre vie. Je vais partager avec vous des idées qui pourraient changer drastiquement votre façon de gérer votre temps…».

Parler en public : 5 façons efficaces de terminer une présentation

Les deux parties les plus importantes d’une présentation sont l’ouverture et la fermeture. Mais parce qu’ils ne représentent moins de 5% d’une présentation, bien des orateurs novices n’y portent pas assez attention. Tout comme pour un vol d’avion, le décollage (l’ouverture) et l’atterrissage (la fermeture) sont les parties les plus importantes d’un discours. Vous pouvez avoir des «poches d’air» pendant votre discours et ce n’est trop grave, mais pas de bévue, s’il vous plaît, dans votre ouverture et votre fermeture ! Voyons dans cet article comment bien terminer une présentation.

Tout d’abord, gardez en tête que le but de la fermeture est d’émouvoir les participants et de les inciter à passer à l’action. Cette partie devrait prendre environ de 1% à 3% de votre temps total de présentation. Tout comme l’ouverture, vous devrez apprendre cette partie de votre présentation par cœur sans que les participants s’en aperçoivent.

La fermeture est très, très importante. «Pourquoi?» me demandez-vous. Car c’est ce dont les gens se rappellent le plus. Ne terminez surtout pas vos présentations avec une période de questions du genre : « Alors, avez-vous des questions? Long silenceeeeeeeeeeeee. Non, pas de questions? Ok, merci! » Eurk! Quelle mauvaise façon de terminer une présentation.

Très important, si vous désirez avoir une période de questions, elle doit avoir lieu entre votre conclusion et votre fermeture. Aussi, préparez-vous 2-3 questions d’avance, au cas ou personne n’auraient de questions à vous posez!

Assurez-vous toujours de terminer vos présentations sur une note intéressante. À cet égard, voici cinq (5) suggestions :

1. Raconter une histoire ou une anecdote dramatique et personnelle qui a un lien avec les points dont vous avez parlé dans votre présentation. Essayez ici de toucher les émotions de vos participants.

2. Une technique très efficace est d’utiliser exactement le même proverbe ou la même citation avec laquelle vous avez débuté votre présentation. Vous bouclez ainsi la boucle et les gens adoreront cela.

3. Répétez la promesse que vous avez faite au commencement de votre discours ou dans votre introduction. Par exemple: «Pour terminer, comme je vous l’ai mentionné au début de ma présentation, si vous mettez en application les trois conseils que j’ai partagés avec vous ce matin, je suis persuadé que vous ferez vous aussi plus d’argent, en moins de temps, avec moins d’effort, et surtout, avec plus de plaisir!»

4. Lancez-leur un défi. Il s’agit d’une excellente façon de finir un discours, particulièrement si votre but est de convaincre votre auditoire de changer une croyance, une habitude ou une attitude. Par exemple: «En terminant, j’aimerais vous lancer un dernier défi. Dès ce soir en arrivant à la maison, mettez tous vos objectifs personnels et professionnels et observez votre vie se transformer à jamais!» ou encore si vous avez parlé d’entraînement physique : « En terminant, j’aimerais vous lancer le défi suivant : à compter de demain matin, et ce pour 21 jours, la première chose que vous devez faire en vous levant est de faire 20 push-ups, est-ce que vous acceptez le défi ? »

5. Incitez les gens de votre auditoire à passer à l’action, dites-leur spécifiquement quoi faire. Par exemple: « Si vous le voulez bien, j’aimerais vous demander une faveur avant de vous quitter. S’il vous plaît, faites-moi plaisir et faites plaisir aux gens que vous aimez, et d’ici une semaine, rendez-vous à une clinique et donnez de votre sang. Parce que donner de son sang, c’est un don de vie!»

Plusieurs études indiquent que même si la fermeture est la dernière chose que les participants entendent, c’est souvent la première chose dont ils se rappellent. Il est donc extrêmement important, la prochaine fois que vous aurez à faire une présentation en public, que vous ayez une très bonne fermeture et que vous la pratiquiez plusieurs fois avant de faire votre entrée sur scène.

Comment améliorer votre apparence et votre image

Que vous le vouliez ou non, les gens jugent les livres selon leurs couvertures. De la même façon, les gens qui ne vous connaissent pas vous jugent très rapidement sur votre apparence et l’image générale que vous projetez. Vous avez rarement plus de cinq secondes avant qu’une personne se fasse une impression positive ou négative de vous. Avant d’être entendu, vous êtes vu. Que pouvez-vous donc faire ? Tout simplement, améliorer votre « look ». Voici dix idées afin que vous ayez la plus belle des couvertures ou si vous préférez, dix idées afin d’améliorer votre apparence et votre image.

1. Votre physique
Il a été démontré par d’innombrables études que les belles personnes inspirent plus facilement confiance. Si vous avez un important excédent de poids ou au contraire vous avez l’air anorexique, les gens vous jugeront que vous le vouliez ou non. Les gens penseront, à tort ou avec raison, que vous avez probablement un manque de discipline, de volonté ou des problèmes mentaux et d’estime personnelle dans le cas de l’anorexie. Mangez bien et faites de l’exercice régulièrement afin d’avoir un poids santé. Demandez de l’aide si vous en avez besoin. Prenez l’exemple d’Isabel Curadeau, cette québécoise chroniqueuse au Lundi qui a repris sa vie en main et qui a fait la Une du magazine People en faisant passer son poids de 232 livres à 112 livres en un peu plus de trois ans.

2. Votre habillement
La façon dont vous êtes habillé est la façon dont vous êtes perçu. La façon dont vous êtes perçu est la façon dont vous êtes traité. Portez donc une attention particulière aux vêtements que vous portez au travail. Optez pour des vêtements classiques avec des couleurs neutres et sombres (bleu marin, gris charbon et noir). Évitez les couleurs criardes le plus possible. Vos accessoires (foulards, bijoux, cravates, etc.) pourront par contre donner une touche d’éclat à votre habillement. Évitez de montrer vos tatous, vos piercings ou trop de peau. Messieurs, les bas blancs sont à proscrire… à moins de travailler dans un centre de conditionnement physique. Et vos souliers ? Ils devraient toujours être propres et bien cirés.

Si vous travaillez dans un commerce de détail, il est fortement conseillé de porter des uniformes ou du moins des vêtements facilement identifiables par vos clients. De plus, avoir un badge avec votre nom écrit visiblement encourage un contact plus personnel.

3. Vos poils et vos cheveux
Attention aux pellicules et aux cheveux gras. Pour les hommes, rasez-vous tous les jours et évitez la barbe. Avez-vous remarqué que les méchants dans les films ont presque toujours des barbes et des barbichettes ? Osez également changer de coupe de cheveux d’une décennie à l’autre et de grâce, faites raser votre nuque régulièrement.

Pour les dames, les cheveux attachés sont de mise et ils doivent être propres. Évitez d’avoir les cheveux constamment dans le visage, de replacer une mèche de cheveux derrière les oreilles aux cinq secondes et d’avoir 3, 4 ou même 5 couleurs dans vos cheveux. Évidemment, les poils des aisselles, des jambes ainsi que la barbe pour certaines devraient être absents.

4. Votre propreté
Pour les hommes, assurez-vous que vos ongles soient courts et propres. Pour les femmes, voyez à ce que votre vernis à ongle soit bien mis et non écaillé. Pour ceux qui portent des lunettes, lavez les lentilles régulièrement. Regardez-vous de temps en temps dans le miroir afin d’enlever les petits morceaux de nourriture qui peuvent être pris entre vos dents ou des poils qui décident soudainement de sortir de votre nez ou de vos oreilles. La propreté de votre environnement de travail (bureau, valise, voiture) en dit également très long sur votre personnalité.

5. Votre odeur
Faites attention à votre haleine et votre odeur corporelle. Lavez-vous tous les jours évidemment et utilisez du déodorisant bien sûr, mais faites particulièrement de manger des oignons, de l’ail et de prendre de l’alcool lors de vos déjeuners, dîners ou soupers d’affaires. Les fumeurs doivent être conscients de l’odeur de la cigarette qui colle à leurs vêtements et à leur peau. Une haleine de café repousse également. Achèteriez-vous un livre dont la couverture pue ?

6. Votre sourire
Les gens qui ont un sourire aimable, chaleureux et sincère sont plus attirants. Vos dents sont comme des rayons de soleil. Un beau sourire inspire la confiance, la bonne humeur et dégage une énergie positive. Le sourire ne coûte rien, mais il crée une impression favorable à tout coup. Il ne dure qu’un instant, mais on en garde le souvenir toute une vie. Si vous n’avez pas le goût de sourire un bon matin, la solution est simple… restez chez vous !

7. Votre regard
Que pensez-vous des gens qui ne vous regardent pas dans les yeux ? À cette question, les participants lors de mes conférences répondent toujours la même chose : « Ils sont malhonnêtes », « Ils ont quelque chose à cacher », « Ils manquent de confiance en eux », etc. En effet, le regard est le miroir de l’âme. Les menteurs ont de la difficulté à regarder leurs interlocuteurs dans les yeux. Regardez toujours vos clients droit dans les yeux. Vous inspirerez ainsi franchise, droiture et honnêteté.

8. Votre posture et votre démarche
Une personne qui a le menton et le dos droits inspire plus confiance qu’une personne qui a le menton bas et le dos courbé et par en avant et qui donne l’impression d’avoir le poids du monde sur ses épaules. De même, une personne qui se traîne les pieds ou qui fait de petits bonds lorsqu’elle marche n’inspire pas confiance.

9. Votre professionnalisme dans les faits et gestes
Une personne qui mâche de la gomme ou le bout de son stylo lorsqu’elle vous parle ou encore qui vous coupe la parole ou qui répond à son cellulaire n’aide pas à améliorer la couverture de son livre.

10. Votre poignée de main
À quel endroit avez-vous appris à serrer la main ? Nulle part vous me répondrez probablement ! Pourtant, la poignée de main est donnée souvent dans les premiers instants d’une rencontre et peut vous aider ou nuire à inspirer confiance chez l’autre personne. Une poignée de main se donne toujours debout; vous regardez l’autre dans les yeux; vous souriez; vous mentionnez votre prénom et nom et soyez caméléon dans la force de votre poignée de main. Assurez-vous que vos mains sont sèches ayez la main perpendiculaire au sol, le pouce bien droit dans les airs et les doigts collés les uns sur les autres afin de ne pas serrer le bout des doigts de l’autre et lâchez prise après 2-3 secondes !

Un livre peut avoir un excellent contenu riche en information, mais il a très peu de chance d’être lu si sa couverture n’incite pas les gens à vouloir l’acheter. De la même façon, vous avez peut-être un produit ou un service à offrir qui est la meilleure invention depuis le feu, le bouton à 4 trous et l’Internet, mais si votre apparence est répulsive, les gens ne porteront pas attention à ce que vous avez à dire et vous aurez de la difficulté à les persuader et les convaincre. Mettez donc en application les dix idées précédentes et observez vos ventes augmenter de façon spectaculaire !

>