Intronisé au Temple de la renommée des conférenciers canadiens

Le 7 décembre 2015, à l’occasion du congrès de l’Association nationale des conférenciers professionnels présenté à Halifax, Patrick Leroux a été intronisé au Temple de la renommée de cette organisation. À 44 ans, il est devenu l’un des plus jeunes Canadiens à recevoir cet honneur. Lisez le reste de l’article et apprenez-en plus sur le parcours de Patrick ici : http://www.nordinfo.com/Economie/2015-12-14/article-4375520/Intronise-au-Temple-de-la-renommee-des-conferenciers-canadiens/1

Qu’est-ce que le succès?

Plusieurs personnes dans notre société, malheureusement, associent à tort le succès qu’à une réussite financière et matérielle. Ce qui est totalement faux.

En fait, le succès est tout simplement d’atteindre ses objectifs, quels qu’ils soient.

Mais voici la définition du succès que j’aime le plus : Le succès c’est de posséder en abondance ce qui a le plus de valeur pour soi.

La définition du succès est donc différente d’une personne à l’autre, car nous n’avons pas tous les mêmes objectifs et les valeurs dans le même ordre de priorité.

La question que vous devez donc vous poser est la suivante: « Quelles sont les valeurs les plus importantes pour moi dans ma vie et dans quel ordre de priorité est-ce que je les classe? »

Alors, qu’est-ce qui est le plus important pour vous ? L’amour, la liberté, l’équilibre, la santé, la reconnaissance, l’apprentissage, le partage, l’entraide, l’aventure, la paix, l’amitié, le plaisir, l’ordre, l’honnêteté, le sentiment d’accomplissement, etc.

Une fois qu’on a bien identifié les valeurs les plus importantes pour soi et qu’on les a mises en ordre de priorité, il est beaucoup plus facile de faire des choix éclairés par rapport à la façon de gérer notre temps au quotidien. Il est également beaucoup plus facile de dire non aux autres.

Si vous êtes malheureux un jour, c’est probablement parce qu’il existe un écart entre la façon dont vous vivez votre vie au quotidien et les valeurs qui sont les plus importantes pour vous.

Expert en motivation et performance, Patrick Leroux CSP HoF est entrepreneur, auteur, coach et conférencier professionnel depuis 1996. Contactez-le maintenant au 450-939-3240 ou patrick@patrickleroux.com afin qu’il présente une conférence inoubliable lors de votre prochain évènement.

Cinq (5) choses à faire lorsque vous recevez un prix/honneur

Avril 1994, Ottawa Ontario. J’assiste à mon premier séminaire de formation. Le conférencier est Anthony Robbins. J’avais acheté son programme de formation sur cassettes quelques années plus tôt « Personal Power ».

Nous sommes environ 2500 participants dans la salle. Après quelques minutes, je suis tout à fait subjugué. Je n’ai jamais vu et expérimenté une telle énergie et autant d’enthousiasme dans un même endroit. Le conférencier me fait rire, il me fait pleurer et il me fait surtout réfléchir.

Malgré le fait que j’avais déjà lu des douzaines de livres sur la motivation et le développement personnel, je n’avais jamais pensé devenir conférencier un jour. Je croyais qu’il fallait être vieux, avoir les cheveux gris ou pas de cheveux pour être conférencier. Mais cette journée-là, je me suis informé, et j’ai appris que Tony Robbins n’avait que 10 ans de plus que moi. C’est alors que je me suis dit : « Pourquoi pas? »

Un problème de taille se plaçait devant mon chemin toutefois. J’avais une peur bleue de parler en public. Après quelques recherches, je me suis inscrit aux cours de parole en public Dale Carnegie. J’ai ensuite joint l’organisation Toastmasters.

Quelques mois plus tard, je mettais sur pied mon entreprise de formation. Bien que ce fut très difficile à mes débuts, exactement 20 ans après avoir gradué du cours de Dale Carnegie et avoir vaincu ma peur de parler en public, soit le 7 décembre dernier à Halifax, j’ai eu le privilège extraordinaire d’avoir été admis dans le temple de la renommée des conférenciers professionnels du Canada… wow!

Si un jour vous recevez un prix ou un honneur similaire, pour vous ou votre organisation, voici, tout d’abord, deux choses auxquelles vous devez vous attendre :

  1. Vous allez vivre des déceptions. Des gens que vous croyiez proches de vous (parents, amis et collègues) ne vous écriront même pas un petit mot de félicitations. Jalousie ? Sentiment d’infériorité? Manque d’intelligence émotionnelle? Peu importe la ou les raisons, ça risque fort de vous arriver.
  1. Vous allez recevoir un tsunami d’amour. Des gens que vous connaissez évidemment, mais aussi des gens que vous ne connaissez même pas, vous écriront des commentaires d’appréciations qui vous feront presque verser des larmes.

Voici maintenant cinq (5) idées de choses à faire afin de maximiser l’obtention de votre prix ou votre mention d’honneur.

  1. Envoyez un communiqué de presse aux médias susceptibles de reprendre votre nouvelle.

Pensez aux grands journaux, aux radios et à la télévision oui, mais pensez en premier à votre journal local et l’association des diplômés de votre université, le cas échéant. Personnellement, mon alma mater (UQAM) compte 225 000 diplômés. Des gens qui risquent fort d’être en position de leadership. Ça vous donnera une très belle visibilité.

  1. Faites des suivis avec les journalistes/recherchistes

Ces derniers reçoivent des douzaines sinon des centaines de communiqués de presse chaque jour. Afin de vous faire remarquer, parlez-leur de vive voix. S’ils refusent de faire une entrevue avec vous, restez courtois et poli et mentionnez-leur que vous êtes toujours disponible pour faire une entrevue sur votre sujet d’expertise, et ce même à la dernière minute.

  1. Écrivez un article ou publication sur votre blogue

Racontez votre histoire à partir de vos modestes débuts. Faites part des difficultés à travers lesquels vous avez passé (from stuggle to success) pour en arriver à votre prix/honneur. Les gens raffolent des histoires inspirantes.

  1. Faites la promotion de votre prix/honneur à vos contacts

Faites connaître votre communiqué de presse ainsi que toutes les coupures de journaux à votre liste de contacts. N’oubliez pas aussi de les afficher sur vos médias sociaux particulièrement Linkedin, Twitter et Facebook.

Ajoutez aussi la mention de votre prix/honneur dans votre biographie, dans votre introduction si vous on présente pour faire un discours, sur votre site Internet, dans votre matériel promotionnel, dans vos offres de services et dans votre signature de courriel automatique.

Si votre prix vous permet de mettre des lettres après votre nom, il est important de mentionner sous votre nom ce que signifient ces lettres. Par exemple, dans mon cas :

Patrick Leroux CSP HoF

Certified Speaking Professional (CSP)

Canadian Speaking Hall of Fame (HoF)

  1. Remerciez vos anciens clients

Finalement, envoyez une note, écrite à la main si possible, de remerciement à vos anciens clients. Dites-leur que c’est grâce à eux si vous avez pu mériter cet honneur et que vous ferez tout dans l’avenir pour continuer à leur offrir le plus haut niveau d’excellence.

En terminant, svp, la prochaine fois qu’une personne que vous connaissez recevra un prix ou une mention spéciale, prenez 30 secondes pour l’appeler, ou du moins, lui envoyer un petit mot de félicitations. Il n’y a rien de plus précieux au monde qu’un simple geste de reconnaissance.

Que votre but soit ou non d’obtenir un prix ou une mention d’honneur un jour, je vous encourage fortement à chercher à atteindre l’excellence dans ce que vous faites. Et si vous y parvenez, vos clients vous récompenseront en rachetant à nouveau vos produits et services. Il s’agit là de la meilleure forme de reconnaissance qu’il puisse exister!

Expert en motivation et performance, Patrick Leroux CSP HoF est entrepreneur, auteur, coach et conférencier professionnel depuis 1996. Contactez-le maintenant au 450-939-3240 ou patrick@patrickleroux.com afin qu’il présente une conférence inoubliable lors de votre prochain évènement.

20 choses que vous devez cesser de faire pour réussir en 2016

Il y a un adage auquel je crois qui dit : « Vous ne pouvez pas atteindre de nouveaux résultats en continuant à faire les mêmes choses que vous avez toujours faites par le passé. » En effet, pour obtenir de nouveaux et de meilleurs résultats dans votre vie, vous devez vos débarrassez de vos mauvaises habitudes. Voici donc 20 choses que vous devez absolument cesser de faire afin d’avoir davantage de succès et d’abondance en 2016.

  1. Cesser de vous trouver des excuses pour vos insuccès

La meilleure année de votre vie est l’année où vous décidez que vos problèmes sont les vôtres. Vous cessez alors de blâmer vos parents, l’environnement ou le président et vous réalisez que vous êtes responsable de votre destinée. C’est quand on comprend enfin qu’on est l’artisan de ses propres malheurs qu’on fait le premier pas sur le chemin du bonheur.

  1. Cessez d’avoir peur

Changez votre discours intérieur. Concentrez-vous sur ce que vous désirez plutôt que ce qui vous fait peur. Réalisez que la moitié de nos peurs est sans fondement et l’autre moitié est irréelle! Vos peurs sont comme des chaises roulantes mentales. Elles vous empêchent d’avancer rapidement en direction de vos buts. Rappelez-vous que le courage croît en osant et la peur en hésitant.

  1. Cessez de ne vivre qu’au jour le jour

Vivre pleinement le moment présent est très bien, mais pour réussir, il faut aussi planifier et préparer son avenir maintenant. Les gens prennent deux mois pour planifier des vacances de deux semaines, mais ils n’ont jamais pris deux jours ou même deux heures pour planifier leur vie entière. Serait-ce parce que l’évasion est plus facile que le changement ?

  1. Cessez de fréquenter de faux amis.

Les amis sont parfois dangereux, non pas tant par ce qu’ils vont vous faire que par ce qu’ils vous empêchent de faire. Les vrais amis vous donnent du courage, ils sont présents, à l’écoute, serviables, amusants, ils ne pensent pas qu’à eux et ils respectent leurs engagements. Vous ne pouvez pas choisir votre famille ni votre parenté, mais vous pouvez toujours choisir vos amis.

  1. Cessez de manger de mauvais aliments pour votre santé et bougez!

Le corps que vous avez à 20 ans dépend de vos gènes, mais dépasser 40 ans, vous avez le corps que vous méritez. Certaines personnes ne font rien de valable dans leur vie tout simplement parce qu’elles ne se sentent pas bien dans leur corps.

  1. Cessez d’écouter les nouvelles à la télévision avant de vous coucher

Plus de 95% des nouvelles qui passent à la télé sont négatives. Écoutez les nouvelles avant de vous coucher affectera votre attitude plus que vous ne le pensez et diminuera votre confiance dans la vie. Ne soyez pas inquiet, si une nouvelle vraiment importante survient, les autres vous le diront. Écouter les nouvelles à la télé et une énorme perte de temps et ne vous aidera en rien à atteindre vos objectifs personnels.

  1. Cessez de toujours vouloir avoir raison

Janette Bertrand a déjà dit : « Dans la vie, on a toujours deux choix, soit d’avoir raison ou soit d’être heureux. Moi, j’ai choisi d’être heureuse! » Certaines personnes ont un ego si gros qu’elles cherchent toujours à avoir raison au risque de mettre fin à des belles relations de longue date. Souvent, il est préférable de ne rien dire. Rappelez-vous que l’absence de réponse est aussi une réponse et risque de moins blesser les gens.

  1. Cessez de blâmer les autres

Vous n’avez pas à acheter de quiconque. Vous n’avez pas à travailler pour quiconque. Vous n’avez pas à partager votre vie avec quiconque. Vous pouvez toujours choisir. Cessez immédiatement de blâmer les autres pour ce que vous avez ou n’avez pas ou pour comment vous vous sentez. Avez-vous remarqué que lorsque vous pointez une autre personne du doigt, il y a toujours trois doigts qui pointent dans votre direction ?

  1. Cessez de critiquer les autres

Abandonnez votre besoin de critiquer les choses, les évènements ou les gens qui sont différents de vous. Rappelez-vous que les monuments sont érigés à la mémoire de ceux qui se font critiquer et non de ceux qui ont critiqué. En effet, il est plus facile de démolir que de bâtir et de critiquer que d’imiter ceux qui ont du succès.

  1. Cessez de tout vouloir contrôler

Abandonnez votre besoin de vouloir contrôler les gens autour de vous comme votre conjoint(e), vos enfants, vos amis, vos collègues de travail et les étrangers que vous rencontrez. Permettez aux gens d’être juste ce qu’ils sont. Agissez ainsi et vous verrez votre stress diminuer grandement. Cessez immédiatement d’agir comme le directeur général de l’univers!

  1. Cessez de vouloir impressionner les autres

Trop de gens s’endettent malheureusement simplement afin de vouloir impressionner les autres. Le niveau d’endettement moyen des Canadiens est de 165%. Cela signifie que les Canadiens devaient près de 1,65 $ sur le marché du crédit pour chaque dollar de revenu dont ils disposent. Avez-vous besoin d’une si grande maison ? D’une auto allemande avec toutes les options ? D’acheter des bouteilles de vin si dispendieuses ? Cessez d’être un voisin gonflable et de payer tout à crédit. Vivez selon VOS moyens. Croyez-moi, il vaut mieux être riche que d’avoir l’air riche!

  1. Cessez de vouloir plaire à tout le monde tout prix

Cessez de porter un masque afin de plaire aux autres et soyez qui vous êtes. Suivez votre propre voix intérieure. L’opinion que les autres ont de vous n’a pas à devenir votre réalité. Vous n’avez qu’une seule et unique vie à vivre. Vivez là pleinement et non selon les attentes des autres. Faites ce qui vous rend heureux dans la vie et ne laissez pas l’opinion des autres vous distraire de votre chemin.

  1. Cessez de vous vanter à quel point vous êtes occupé

Je crois qu’en affaires, plus on est intelligent, moins on travaille et plus on produit. Ce n’est pas la quantité qui compte, mais bien la qualité. Une bonne gestion de votre temps n’est pas le fait d’être plus occupé et faire plus de choses que les autres, mais bien de faire moins de choses qui ont cependant une plus grande importance.

  1. Cessez de vous plaindre

Ne soyez pas un voleur d’énergie. Cessez de vous plaindre auprès des autres pour tout et pour rien. Rappelez-vous que ce n’est pas ce qui vous arrive qui importe, mais plutôt l’interprétation que vous en faites. Le perdant croit que les gens ont une bonne attitude à cause de leurs succès. Le gagnant, lui, croit qu’il a du succès à cause de sa bonne attitude.

  1. Cessez de passer autant de temps branché

Les gens passent désormais en moyenne 11 heures par jour branché (TV, radio, téléphone intelligent, Internet, DVD, etc.). Considérant qu’une personne est éveillée 16 heures par jour, ça représente environ 70% de son temps, ce qui est énorme! Combien de conversations intéressantes et opportunités d’affaires avez-vous manqué parce que vous aviez le nez collé à vos écrans ?

  1. Cessez d’accumuler des choses inutiles

Une maison encombrée est souvent synonyme d’un esprit encombré. Faites le ménage dans vos vêtements, vos meubles, les jouets des enfants, etc. Donnez-les à ceux qui sont dans le besoin. L’attachement aux choses matérielles vient de la peur de perdre. Libérez-vous de cette peur. Ayez confiance que la vie vous apportera de nouvelles choses encore meilleures. Mais rappelez-vous surtout que le plus grand bonheur dans la vie ne vient pas de vos possessions matérielles, mais des gens qui vous entourent.

  1. Cessez de vous rappeler de vos échecs passés

À la place, notez soigneusement vos succès. Faites-vous une liste de vos victoires. Quand vous vous sentirez déprimé, relisez cette liste. Vos augmenterez ainsi confiance en vous. De plus, au lieu de vous rappeler vos échecs passés, je vous suggère, au lever et au coucher, d’éprouver quotidiennement de la gratitude pour toutes les choses merveilleuses que vous avez présentement dans votre vie. Je vous garantis que vous vous sentirez beaucoup mieux.

  1. Cessez de chercher la perfection

Ne perdez plus un temps fou à chercher la perfection. Dites-vous que vous avez peut-être été créé à l’image de Dieu, mais vous n’êtes pas Dieu! Cherchez l’excellence plutôt que la perfection. La question que vous devez vous poser est la suivante : « Dans les circonstances, ai-je fait de mon mieux ? » Si la réponse est oui, super! Si la réponse est négative, faites les ajustements nécessaires, mais cessez de vous taper sur la tête.

  1. Cessez de vous en faire de ce que les autres pensent de vous

De toute façon, les autres ne pensent pas à vous tant que ça, ils sont trop occupés à penser à eux-mêmes! D’ailleurs, soyez heureux d’être critiqué, car c’est la preuve que vous accomplissez quelque chose d’important et de méritoire. Devant la critique, ouvrez votre parapluie et laissez dégouliner les critiques sur le sol plutôt que sur vous.

  1. Cessez de vivre dans le passé

Comme son nom l’indique, le passé est passé. Vous ne pouvez rien y faire. La seule chose que vous avez le moment présent. Oui, il faut préparer son avenir, mais ce dernier demeura toujours incertain. Cessez donc de trop vous en faire pour le passé et le futur et soyez davantage présent dans tout ce que vous faites. La vie est une aventure qu’on doit apprécier chaque jour et non pas une destination finale.

Expert en motivation et performance, Patrick Leroux CSP HoF est entrepreneur, auteur, coach et conférencier professionnel. Contactez-le maintenant au 450-939-3240 ou patrick@patrickleroux.com afin qu’il présente une conférence inoubliable lors de votre prochain évènement.

Quel contenu publié sur votre page Facebook?

On m’a posé cette question récemment: « Patrick, que devrais-je mettre sur ma page Facebook professionnelle et personnelle? ». Voici mon opinion à sur ce sujet.

Premièrement, vous devez être sur Facebook. Pourquoi ? Parce que plus d’un 1,55 milliard de personnes dans le monde utilisent Facebook tous les mois et qu’ils y passent un minimum de 20 minutes par jour. Il s’agit donc d’un outil de communication extraordinaire et GRATUIT en plus. Je vous conseille d’avoir à la fois une page personnelle et une page professionnelle, si vous êtes en affaires bien sûr.

VOTRE PAGE PERSONNELLE

Je vous recommande d’accepter sur votre page personnelle que de vrais amis. Des gens que vous connaissez vraiment en personne et avec qui vous avez certaines affinités. Une bonne question à vous poser est la suivante: « Ai-je déjà partagé un repas avec cette personne et ai-je eu du plaisir? » Une autre question à vous poser pourrait être : « Est-ce que j’aimerais partager un repas avec cette personne? »

Une fois que vous aurez accepté un nouvel ami sur votre page personnelle, gardez en tête que vous verrez dans votre fils d’actualité toutes leurs publications, incluant les photos de minette la chatte et ti-rouge le poisson rouge! De un, pas certains que ça vous intéresse, et de deux, il pourrait s’agir d’une énorme perte de temps et d’énergie.

Personnellement, ma page personnelle compte moins de 125 personnes. Habituellement, je tente de suivre cette règle. Si je n’ai pas parlé au moins une fois en personne, au téléphone ou si je n’ai pas eu un seul contact par courriel dans les six derniers mois avec une personne, je retire tout simplement cet « ami » de ma page personnelle. La réalité c’est tout simplement que vous n’avez pas de relation ensemble.

Si vous avez peur de blesser une personne, ou dans le cas d’un ou une amie qui mettrait trop de photos insipides qui polluent votre fil d’actualité, vous avez toujours l’option de masquer leurs publications. Vous resterez amis, mais vous ne verrez plus ces publications.

Maintenant, quel contenu devriez-vous publier sur votre page personnelle ? Des choses qui sortent de l’ordinaire. Des photos lors d’activités spéciales, lors de vos voyages, des photos de vos enfants de temps en temps, des photos drôles, des photos ou vidéos que vous avez aimées, demande de conseils, etc. Les gens doivent se dire : « Nice ! », « Cute ! », « Ha oui! », « Hummm, intéressant ! » ou « Wow ! ». Ne publiez surtout pas des choses insignifiantes ou négatives. Auprès de vos amis, vous voulez être perçus comme un donneur d’énergie et non pas un voleur d’énergie.

À quelle fréquence devriez-vous mettre des publications sur votre page personnelle ? Je dirais 2-3 fois par semaine maximum. Certaines semaines, ça peut être un peu plus et certaines semaines rien du tout. Ne vous sentez pas « obligé » de publier quelque chose à tous les jours. Une photo de votre tasse de café, c’est ennuyeux ! Rappelez-vous qu’il faut que vos publications soient intéressantes.

Dernier conseil à propos de votre page personnelle. SVP, ne mettez pas le même contenu sur votre page personnelle que sur votre page professionnel. Ne mettez que du contenu personnel.

VOTRE PAGE PROFESSIONNELLE

Une page Facebook professionnelle est un outil qui permet aux entreprises, professionnels et organismes de partager du contenu en ligne avec les adeptes de leur page. Les adeptes ou « admirateurs » n’ont pas besoin d’être « ami » de votre page, ils ont simplement besoin de cliquer « J’aime » sur votre page et ils deviennent automatiquement des adeptes (fans).

Contrairement à votre page personnel qui est limité à 5 000 amis, il n’y a pas de limite avec votre page professionnelle. Personnellement, il y a plus de 166 000 personnes qui suivent ma page professionnelle (Patrick Leroux CSP) et grâce aux « J’AIME » et aux partages, mes publications sont vues par 1,5 à 7 millions de personnes par semaine ! Le taux de croissance de ma page se situe entre 4 000 et 5 000 personnes par mois.

Quel contenu devriez-vous publier sur votre page professionnelle ? Environ 80-90% de votre contenu devrait être du contenu à valeur ajoutée soit des trucs, des conseils et des idées pour améliorer la qualité de la vie des gens qui vous suivent. Il faut ABSOLUMENT que votre contenu intéresse les gens qui vous suivent. L’erreur #1 que les gens font est qu’ils parlent trop d’eux-mêmes. Si vous faites trop d’autopromotion, ils gens ne cliqueront pas J’AIME, ils ne partageront vos publications et ils se désabonneront assez rapidement.

Les publications d’autopromotions devraient être limitées à moins de 10%. Publiez aussi de temps en temps, je conseille environ 5%, des photos de vous dans votre quotidien. Vous devez montrer votre côté humain. Vous voulez que les gens s’attachent à vous.

Les Facebookiens veulent surtout que vous les incitiez à faire quelque chose soit à lire une citation, un article récent, voir des photos intéressantes, visionner une vidéo pertinente, participer à un concours alléchant, répondre à un sondage, connaître leurs opinions, etc. Et ils veulent aussi que vous interagissiez avec eux en répondant à leurs commentaires, publications et questions.

À quelle fréquence devriez-vous mettre des publications sur votre page professionnelle ? Je dirais quotidiennement. Vous pouvez même en mettre trois par jour. Assurez-vous toutefois qu’il s’agit toujours de contenu de valeur qui intéressera vos adeptes.

Un des avantages d’une page professionnels est que vous pouvez décider à quel moment de la journée vos publications seront en ligne. Dans mon cas, je planifie souvent des publications à 1:00 du matin, car il est 7 :00 du matin en Europe et ces derniers commencent leurs journées (80% des gens qui me suivent sont à l’extérieur du Canada).

Un autre avantage d’avoir une page professionnelle que vous avez la possibilité de mettre des publicités ultra-ciblées. La publicité Facebook est assez simple. Vous fixez le budget quotidien, la zone géographique, les données démographiques de vos cibles et le tour est joué.

Vous pouvez fixer un budget de X$par jour et vous voyez si ça vous donne des résultats. Vous pouvez par la suite suivre l’activité de cette publicité avec des statistiques à partir de votre Page Facebook et vous pouvez modifier ou annuler la publicité en tout temps.

L’idée principale que vous devez retenir de cet article est la suivante : ne publiez que du contenu qui intéressera vos amis et vos adeptes (fans). Agissez ainsi et vous rehausserez votre image personnelle et celle de votre organisation.

Les 10 plus grands regrets des gens avant de mourir

Une amie d’enfance de ma belle-mère vient d’apprendre qu’il ne lui reste plus que quelques semaines à vivre. Elle est atteinte d’un cancer en stade terminal et elle n’a que 56 ans. Cette histoire, très triste, m’a beaucoup fait réfléchir.

Imaginez que VOUS appreniez cette mauvaise nouvelle. Du jour au lendemain, vous ne vous sentez pas très bien. Vous allez voir un médecin et après une série de tests, ce dernier vous annonce qu’il ne vous reste que moins de six mois à vivre.

Après le choc émotif des premiers jours (déni, colère et peur), vous vous mettriez probablement à réfléchir sur votre vie. Vous feriez un bilan des choses que vous avez faites et qui vous ont procuré un très grand bonheur ainsi qu’un bilan de vos regrets, c’est-à-dire des choses que vous n’avez jamais osé faire, mais que vous avez toujours voulu faire.

Heureusement, ce n’est pas votre cas. Mais si votre vie devait se terminer brusquement très bientôt, quels seraient vos plus grands regrets?

Une fois que vous aurez identifié les principaux regrets de votre vie, vous réaliserez qu’ils sont presque tous dus à votre INACTION. 

Alors que vous choisissez ces jours-ci vos objectifs à atteindre en 2016, prenez en considération ce qui suit afin de n’avoir aucun regret la journée de votre départ vers l’au-delà.

Pour vous aider à réfléchir, voici, selon mes recherches et mon expérience, les 10 domaines dans lesquels vous risquez d’avoir le plus de regrets avant de mourir si vous ne faites rien maintenant pour changer la situation :

1. L’AMOUR

À la fin de leur vie, certaines personnes regrettent de n’avoir jamais exprimé les sentiments véritables qu’elles avaient envers une autre personne, car elles avaient peur que l’autre personne n’éprouve pas les mêmes sentiments à leur égard. La peur du rejet les a donc privées d’une relation amoureuse potentielle.

Bien des gens, eux, regrettent d’avoir pris leur partenaire pour acquis ou d’avoir trop essayé de « changer l’autre », ce qui a eu pour conséquence de mettre fin à leurs relations. Par égoïsme ou manque de flexibilité, certains ont laissé filer l’amour de leur vie.

Finalement, d’autres personnes regrettent de ne pas avoir osé exprimer à leur partenaire leurs sentiments véritables, car elles voulaient garder la paix. Elles se sont oubliées pour l’autre. Le résultat fut pour elles une vie ordinaire ou médiocre. Plusieurs de ces personnes finissent par développer des maladies qui sont justement reliées à leurs amertumes et rancunes non exprimées.

2. LES ENFANTS

À la fin de leur vie, bien des gens regrettent de ne pas avoir eu ou adopté d’enfants. Et pour ceux qui ont eu la chance d’en avoir, de ne pas avoir passé assez de temps, en quantité et en qualité, avec ces derniers, car ils étaient trop occupés à travailler les soirs et les week-ends.

3. L’AMITIÉ

À la fin de leur vie, bien des gens regrettent de ne pas avoir pris le temps d’entretenir leurs relations d’amitié à travers les années, trop occupés par le train-train quotidien. D’autres regrettent les disputes ainsi que le fait d’avoir trop essayé « d’avoir raison » avec leurs amis plutôt que de les accepter comme ils étaient. Leur orgueil et le fait de ne pas avoir su pardonner ont a pour conséquence que leurs chemins se sont séparés à jamais.

4. LES PARENTS

À la fin de leur vie, bien des gens regrettent de ne pas avoir pardonné et réglé les différends qui les opposaient à leurs parents avant que ces derniers ne décèdent. Plusieurs mères-filles ou pères-fils n’ont jamais su se dire « Je t’aime ».

5. LA SANTÉ

À la fin de leur vie, bien des gens regrettent d’avoir abusé du sucre, du gras, du tabac et de l’alcool et de ne pas avoir fait plus de sport. Leurs excès et leur manque d’activité physique ont dramatiquement diminué leur longévité et la qualité de leur vie. À partir du moment où l’on perd la santé, il est trop tard. La santé procure une liberté que peu de gens réalisent jusqu’à ce qu’ils la perdent.

6. L’ÉDUCATION

À la fin de leur vie, bien des gens regrettent de ne pas avoir fréquenté l’école plus longtemps ce qui leur aurait procuré un meilleur salaire et donc une meilleure qualité de vie à eux et leurs proches.

7. LA CARRIÈRE

À la fin de leur vie, bien des gens regrettent de ne pas avoir osé faire un travail qui les passionnait. Ils ont plutôt choisi d’écouter les autres et d’oeuvrer dans un travail qui leur apportait une certaine sécurité à court terme. Certaines personnes regrettent d’avoir refusé une opportunité qui les aurait sortis de leur zone de confort, tandis que d’autres regrettent de ne jamais être partis à leur compte ce qui leur aurait procuré un sentiment de satisfaction extraordinaire.

Finalement, bien des gens, avant de mourir, regrettent d’avoir trop travaillé et de ne pas avoir profité plus de la vie et des gens près d’eux. Rappelez-vous toujours que sur leur lit de mort, dans toute l’histoire de l’humanité, personne n’a jamais déclaré : « J’aurais dû passer plus de temps au bureau! »

8. LES VOYAGES ET LES LOISIRS

À la fin de leur vie, bien des gens regrettent de ne pas avoir pris plus de temps pour s’amuser et visiter les pays de leurs rêves qu’ils n’ont vu que dans des livres, à la télévision, sur Internet ou dans des films.

Il est important de bien prendre soin de soi et non seulement des autres. Bien des gens réalisent trop tard que la vie est une série de choix et que s’ils n’ont pas osé faire les choses qu’ils voulaient faire, ils n’ont qu’eux-mêmes à blâmer.

9. L’ARGENT

À la fin de leur vie, bien des gens regrettent de ne pas avoir mieux géré leurs finances. Ils ont cédé à la gratification instantanée et ils n’ont presque rien mis de côté de sorte qu’il y a plein de choses qu’ils n’ont pu faire ou avoir. De plus, ils quittent cette terre sans laisser un sou à leurs descendants, que des dettes.

10. LE SEXE

À la fin de leur vie, bien des gens regrettent de ne pas avoir fait l’amour plus souvent et/ou de ne pas avoir vécu leurs fantasmes sexuels lorsqu’ils étaient plus jeunes et dotés d’une belle apparence physique.

En terminant, n’oubliez pas que vous n’avez qu’une seule vie à vivre. Vous n’aurez pas une deuxième chance. Alors, cessez de remettre à plus tard ce que vous avez toujours désiré faire, avoir et être dans la vie. Faites de 2016 une année extraordinaire et assurez-vous, qu’un jour, juste avant de mourir, vos derniers mots ne soient pas : « J’aurais donc dû! »

Expert en motivation et performance, Patrick Leroux CSP HoF est entrepreneur, auteur, coach et conférencier professionnel. Contactez-le maintenant au 450-939-3240 ou patrick@patrickleroux.com afin qu’il présente une conférence inoubliable lors de votre prochain évènement.

Trois (3) idées pour vous aider à augmenter votre énergie et reprendre le contrôle de votre corps

Parmi les résolutions les plus populaires chaque année, on retrouve toujours celle de vouloir perdre du poids et se remettre en forme. Dans cette optique, vous adorerez cette vidéo. 

VIDÉO : Trois (3) idées pour vous aider à augmenter votre énergie et reprendre le contrôle de votre corps. 

Pour ceux qui aimeraient aller plus loin, en bas de la vidéo, vous aurez l’option de vous procurer immédiatement ma web conférence sur ce même sujet.

Bonne année 2016!

– Patrick

50 idées pour prendre votre santé entre vos mains

En ce début d’année, comme bien des gens, je me suis fixé des objectifs au niveau de ma santé. Pour m’aider, j’ai décidé de livre un livre sur le sujet. Mon choix s’est arrêté sur l’excellent livre du Dr. Frédéric Saldmann « Le meilleur médicament c’est vous! ». Voici un les 50 meilleures idées que j’y ai apprises ou réapprises!

1. 30% de calorie en moins, c’est 20% de vie en plus! Les hommes consomment en moyenne 2500 calories/jour et les femmes 2200 calories/jour. Sur l’île de Okinawa au Japon, réputé pour son taux record de centenaire, ses habitants consomment 600 calories de moins par jour que le reste de la population. Une mauvaise alimentation ne tue pas forcément, mais elle rend malades des années après, gâchant ainsi la qualité de vie.

2. 30 minutes d’exercice par jour réduit de 40% les risques de toutes les causes de mortalité que ce soit les cancers, l’Alzheimer ou de maladie cardiovasculaires.

3. La grippe est une maladie qui guérit toute seule sans l’aide d’un médecin.

4. L’excès de poids constitue un risque majeur pour la santé.

5. Les régimes ne fonctionnent pas à long terme. 95% des gens reprennent en deux ans tous le poids perdu, voir plus!

6. Le secret pour perdre du poids est de bouger oui, mais surtout manger moins.

7. De bons coupe-faims naturels sont : le chocolat noir à 100% (2 à 4 morceaux seulement), le safran, une bonne hydratation, le blanc d’œuf, le poivre et le thé vert.

8. Toujours prendre deux grands verres d’eau avant de participer à un apéritif et un grand verre d’eau avant le repas.

9. Il faut éviter à tout prix le sel. Il attaque l’organisme sur tous les fronts, que ce soit les artères ou certains cancers. Il est aussi un très bon déclencheur de l’appétit.

10. L’activité physique est aussi essentielle que de se brosser les dents et ça permet de diminuer de 38% toutes les causes de mortalité confondues. Elle permet aussi de lutter contre l’obésité et le vieillissement. L’exercice physique a raison de 30 à 40 minutes par jour, prévient les maladies cardiovasculaires et réduit de 60% la prédisposition au diabète gras.

11. L’activité sportive favorise la production de nouveaux neurones entraînant ainsi une amélioration de l’apprentissage de la mémoire. Le résultat a pour effet de retarder de façon significative l’apparition de la maladie d’Alzheimer.

12. Les 20 premières minutes d’une activité physique, vous ne brûlez que du sucre. L’essentiel se passe pendant les 10 ou 20 minutes qui suivent, au cours desquelles vous brûlez les mauvaises graisses.

13. Il est bien de pratiquer le jeûne intermittent pour rester jeune et en santé. Il s’agit, une fois par semaine, d’être 16 heures consécutives sans manger. Vous pouvez toutefois boire autant d’eau que vous le désirez. Par exemple, vous arrêtez de manger à 20h et vous recommencez à manger le lendemain à midi. Le jeune réactive la mémoire biologique ancienne qui savait gérer le manque de nourriture par la mise en place de mécanismes de protection.

14. Le sommeil est la base d’une bonne santé. Il sert à régénérer son cerveau. Un mauvais sommeil provoque la fatigue et ouvre la porte à de nombreuses pathologies psychologiques (stress, dépression) ou physiques (maladies cardiovasculaires, diabète de type II, obésité).

15. Pas de repas copieux ou d’exercices avant le coucher. Chambre silencieuse, bien aérée, surtout pas trop chaude (idéalement entre 16 à 20 degrés) et le noir complet (utilisez un masque s’il le faut). Essayez, si possible, de toujours vous coucher à la même heure.

16. Pas de snooze le matin! Se rendormir après avoir éteint le réveille-matin provoquerait une fatigue pendant la journée. La solution est de se réveiller doucement avec la radio en la mettant à distance du lit pour éviter de l’éteindre par réflexe.

17. Une grasse matinée le week-end ne permet pas de récupérer complètement de la fatigue de la semaine. Levez-vous seulement une heure plus tard le week-end afin de ne pas déstabiliser votre organisme.

18. Lorsque vous faites un numéro deux, il est conseillé de placer en face de la toilette un petit tabouret pour surélever les pieds tout en restant assis. Cette position permet d’enlever partiellement la pliure rectale provoquée par la position assise. Économie d’une heure par semaine et meilleure évacuation (moins d’hémorroïdes et de ballonnements).

19. Toujours rabattre le couvercle des toilettes avant de tirer la chasse d’eau. Ça évite l’effet d’aérosol grâce auquel les germes se retrouvent dans les poumons.

20. Changer son oreiller régulièrement est important parce qu’au bout de deux ans, 10% de son poids correspond à des acariens morts ou des déjections d’acariens… eurk!!

21. Les éponges, les gants de toilette et les débarbouillettes humides sont de véritables repères à microbes. Usage unique avant de les laver. Ne jamais les réutiliser lorsqu’elles sont humides et ne pas les partager avec les autres membres de la famille.

22. Après une grippe, changez de brosse à dents. Par souci d’économie, lavez vos brosses à dents au lave-vaisselle de temps en temps.

23. 92% des téléphones portables sont recouvert de microbes. Une toilette régulière des télécommandes de vos télévisions est aussi recommandée.

24. Dans un café, au lieu de prendre la tasse avec l’anse droit, tournez-la et mettez l’anse à gauche. Vous ne boirez ainsi pas au même endroit que tout le monde boit. Ça fait baisser les risques de transmissions d’herpès labial ou gastro-entérite.

25. Pour les femmes, jamais de produit antiseptique ou de savon pour nettoyer le vagin. Ça va casser l’équilibre biologique internet de la flore (vaginites à répétition).

26. L’allaitement est très bénéfique à la fois pour les enfants et pour les mamans.

27. Les poils contribuent à la lutte contre les parasites comme les punaises. Ils en freinent la progression sur la peau et leur présence favorise plus rapidement le repérage des intrus que sur une peau sans poils, ce qui permet à la victime de les éliminer d’un revers de la main.

28. Pour stopper le hoquet, buvez un grand verre d’eau ou bombez le plus possible votre poitrine et rapprochez vos omoplates en reculant les épaules en arrière pendant dix secondes.

29. La pistache (manger cru et non salé) et la grenade ont des effets bénéfiques sur l’érection de l’homme!

30. Les rapports sexuels (pénétration) de 3 à 7 minutes sont considérés corrects par les couples, mais désirables quand ils durent entre 7 et 13 minutes. Ils sont jugés trop courts en bas de deux minutes et trop longs au-delà de 13 minutes.

31. Les câlins, les massages et le sourire (même forcer) sont d’excellents moyens naturels de diminuer le stress.

32. Le mouvement (l’action) permanent est l’une des clés du bonheur. Cela veut dire se mettre en danger, de savoir prendre des risques, de redécouvrir le manque pour découvrir de nouvelles sensations. Il faut apprendre à se lancer des défis en permanence, rencontrer de nouvelles difficultés à surmonter pour se sentir mieux. L’immobilité détruit tout, les fonctions intellectuelles, le potentiel musculaire, mais aussi l’aptitude au bonheur.

33. Les changements nous obligent à nous adapter sans arrêt afin de recréer de nouveaux équilibres et de nouvelles façons d’être heureux.

34. L’essentiel dans la vie n’est pas de prendre une photo pour la stocker ou la montrer aux autres, mais bien de jouir tout de suite de l’instant et de la force du moment présent.

35. Tourner en rond en repensant sans cesse à ce qui ne vous convient pas dans la vie use l’organisme un peu plus jour après jour. Saviez-vous que les collègues « geignards » arrivent en tête de liste des inconforts au travail ?

36. Pour être heureux, chaque jour, à la fin de la journée, sélectionnez le meilleur moment de votre journée et pensez-y très fort pour le faire revenir (gratitude). Le développement des pensées positives est un carburant important au bonheur.

37. Il n’y a rien de plus terrible que de passer sa vie à essayer d’atteindre ce qui ne nous correspond pas et qui, de plus, n’est pas à notre portée. C’est dans ces racines que se développent la dépression, l’anxiété et les attitudes compensatoires du mal-être comme l’excès de boissons alcoolisées conduisant à l’alcoolisme, les déluges calorifiques menant à l’obésité, le tabagisme, la drogue, les antidépresseurs, le « gambling », le magasinage compulsif ou les sports extrêmes, pour essayer de tenir au milieu d’un malaise qui n’en finit pas. Le bonheur découle de l’adéquation entre ce qu’une personne est réellement et sa vie.

38. Le cerveau est un muscle comme les autres muscles de votre corps, il faut quotidiennement exercer ses différentes capacités pour le rendre plus performant. Nous avons le choix de le laisser décliner avec les années ou bien de lui faire suivre un entraînement quotidien pour qu’il devienne de plus en plus performant.

39. Le cerveau a besoin d’oxygène pour bien fonctionner et être performant. Cet oxygène est apporté par l’hémoglobine du sang véhiculé par les artères. Il faut donc veiller à ce que nos artères ne s’obstruent pas pour que le carburant essentiel au cerveau arrive bien dans les cellules (bonne irrigation).

40. Une étude a démontré que des joueurs et non-joueurs de piano débutant présentaient les mêmes modifications du cerveau à l’IRM. Par la concentration, la visualisation et la pensée, les non-joueurs étaient arrivés aux mêmes résultats que les joueurs. Par l’imagination, le cerveau peut se muscler et devenir plus fort.

41. Les habitudes et la répétition constituent un poison destructeur pour les capacités intellectuelles. La rapidité de pensée, la mémoire, l’intelligence ont besoin de changement, carburant essentiel pour rester fiables, performantes et ne pas dégrader inéluctablement au fil du temps.

42. L’absence de petits dangers quotidiens, la trop grande facilité des tâches quotidiennes, l’absence d’imprévus et de nouveaux contacts sociaux constituent en fait de vrais risques. À âge égal, la mortalité des sujets en retraite est plus importante que celle des sujets en activité.

43. En trois semaines de vacances, on perd vingt points de quotient intellectuel, on imagine vite le risque de la retraite…

44. Plus un individu est en forme physiquement, mieux il s’alimente (irrigation du cerveau par les artères), et plus il a des fonctions cérébrales et une mémoire performantes, plus il sera protégé de la maladie d’Alzheimer. On n’empêchera pas l’apparition de la maladie, mais elle surviendra beaucoup plus tard dans la vie comme à 85 ans au lieu de 70 ans par exemple.

45. Pour perdre du poids et voir des résultats durables, ça prend de la volonté et le contrôle de soi. La volonté et le contrôle se soi sont dépendants de l’énergie dont dispose le cerveau. Il faut donc ne pas disperser son énergie et apprendre à rester concentré. La prise de boissons alcoolisées par exemple, diminue les systèmes de défense et abaisse le self-control.

46. Les poissons (saumon, thon, sardine, maquereau et hareng) riches en oméga-3 sont excellents pour votre santé. Ça augmente entre autres la fluidité du sang un peu comme une aspirine. Les Japonais et les Esquimaux, grands consommateurs de poissons, présentent un taux d’infarctus du myocarde très bas.

47. Pour prédire l’espérance de vie d’une personne, il suffit d’observer la vitesse de la marche d’un sujet âgé. Globalement, plus un sujet se déplace vite et bouge rapidement, plus il maintient une bonne force musculaire et plus sa longévité augmente.

48. Quand la graisse se situe sur la taille et le ventre, les risques cardiovasculaires sont plus élevés que quand l’excès de graisse se situe sous la ceinture (fesses, cuisses, mollets).

49. Les mains révèlent l’âge d’une personne avec plus de fiabilité que le visage. Il est important d’y appliquer des crèmes solaires protectrices comme on le fait sur notre visage puisqu’elles sont très exposées au soleil.

50. Certaines pathologies comme le cancer et des maladies cardiovasculaires transparaissent à travers les ongles. Si vous n’avez pas des ongles en santé, consulter un médecin. Toutefois, les taches blanches ne présentent pas de risque particulier pour la santé.

Et voilà, c’était 50 idées pour prendre votre santé entre vos mains. J’espère que vous avez appris autant que moi et j’espère surtout que vous allez mettre ces idées en action. En activant certains leviers, on dispose d’un système anti-âge efficace et on peut ainsi libérer la puissance qui existe en nous et vivre plusieurs vies en santé en une seule!

Expert en motivation et performance, Patrick Leroux CSP HoF est entrepreneur, auteur, coach et conférencier professionnel. Contactez-le maintenant au 450-939-3240 ou patrick@patrickleroux.com afin qu’il présente une conférence inoubliable lors de votre prochain évènement.

La vie est un cadeau extraordinaire!

Appréciez-vous la vie à sa juste valeur? Passez-vous la majorité de votre temps à voir le côté sombre et obscur de la vie, ou plutôt, son côté ensoleillé et réjouissant?

Si vous faites partie des millions de personnes qui écoutent les informations à la télévision chaque jour, il est vrai qu’il est facile d’avoir une image peu reluisante de la société dans laquelle nous vivons. Mais est-ce que votre perception du monde doit correspondre à ce que vous voyez à la télévision?

Bien sûr que non. Votre perception de la vie est votre responsabilité. Votre perception du monde est influencée par vos habitudes quotidiennes, les gens que vous fréquentez, vos lectures, les émissions de télévision que vous écoutez, et surtout, par votre discours intérieur.

Réalisez que la vie est trop courte pour que vous ne soyez pas heureux maintenant. Un accident de voiture, un incendie, une catastrophe naturelle comme le tremblement de terre à Haïti ou une maladie peut vous arriver à tout moment. Personne n’est complètement à l’abri de ce genre de situation.

Chaque matin, vous devriez vous lever avec un sourire aux lèvres et le coeur rempli de joie « Wow, une autre journée extraordinaire s’amorce! ». Le fait que vous soyez en vie est un miracle en soi. Vous faites partie du club des spermatozoïdes chanceux. La vie est un cadeau extraordinaire et vous êtes la seule personne responsable de créer votre bonheur.

Vous n’avez pas besoin d’être à Disney World pour être heureux. Le bonheur se trouve tout autour de vous à condition d’en prendre conscience. Afin d’apprécier encore plus la vie, tous les jours, je vous suggère de prendre le temps :

  • D’admirer les montagnes et les rivières, d’écouter le chant des oiseaux, de jouer dans la neige, de respirer le parfum des fleurs et de ressentir la douceur du vent ou la chaleur du soleil sur votre visage;
  • De jouer et d’embrasser vos enfants, d’étreindre et donner un petit massage à votre conjoint (e), de lui faire l’amour et de prendre une marche à l’extérieur avec votre animal de compagnie;
  • De remercier et de reconnaître au moins une personne que vous appréciez au travail, d’appeler ou d’écrire à un ami pour prendre de ses nouvelles et de faire sourire au moins une personne dans votre journée;
  • De lire un livre qui vous fait réfléchir et grandir, de faire une activité physique qui vous plaît, de rire (de vous-même surtout), de regarder des dessins animés ou des comédies, de manger quelque chose qui vous fait plaisir et de vous rappeler vos victoires et accomplissements passés; ou
  • de ne rien faire et d’être tout simplement reconnaissant pour la vie incroyable que vous avez.

La vie est un cadeau extraordinaire, elle est parfois parsemée d’embûches et d’obstacles, mais néanmoins extraordinaire. Réjouissez-vous d’être vivant et appréciez chaque jour nouveau et chaque instant.

Et si votre vie n’est pas exactement ce que vous souhaitez qu’elle soit? Pas de problème, car chanceux comme vous êtes, vous avez aujourd’hui pour commencer à faire les changements nécessaires pour y arriver. La vie est un cadeau vraiment extraordinaire. L’appréciez-vous chaque jour ?

Expert en motivation et performance, Patrick Leroux CSP HoF est entrepreneur, auteur, coach et conférencier professionnel. Contactez-le maintenant au 450-939-3240 ou patrick@patrickleroux.com afin qu’il présente une conférence inoubliable lors de votre prochain évènement.

>