Tag Archives for " objectifs "

8 idées pour créer des affirmations efficaces

Une des meilleures façons de sortir de votre zone de confort est de bombarder votre subconscient de nouvelles pensées, idées, sensations et images de vos buts comme s’ils étaient déjà atteints. La technique à utiliser s’appelle « affirmation ». Une affirmation est tout simplement une phrase qui décrit un but dans sa forme déjà complétée par exemple : « J’aime la sensation d’être léger et plein d’énergie dans mon corps musclé de 180 livres. »

Pour être efficace, voici quelques idées pour bien construire vos affirmations :

1. Débutez par les mots « Je ou Je suis ou J’ai ». Ces mots sont très puissants. Votre subconscient interprétera ces mots comme un ordre et il travaillera pour vous à leur réalisation. Par exemple : « Je suis un excellent joueur de golf avec 9 d’handicap ou moins ».

2. Utilisez le temps présent. Décrivez ce que vous voulez comme si vous l’aviez déjà accompli ou comme si vous le possédiez déjà. Ne dites pas : « Je conduirai une nouvelle voiture en 2016 », affirmez plutôt : « Je conduis avec joie une Porsche 911 silver convertible ».

3. Utilisez le positif. Affirmez ce que vous voulez et non pas ce que vous ne voulez pas. Votre subconscient ne comprend pas les mots « non ou ne pas ». Ce qui veut dire que l’affirmation « Je ne mange pas du fast-food pour avoir une meilleure santé » est interprétée par votre subconscient comme « Je mange du fast-food pour avoir une meilleure santé !!! » Votre subconscient a ceci de particulier, c’est qu’il pense en images. Évoquez toujours des images positives dans vos affirmations.

4. Incluez au moins une émotion ou sensation dans votre affirmation. Mentionnez comment vous vous sentiriez si vous aviez déjà atteint votre but. Utilisez des mots comme : positivement, heureusement, joyeusement, gaiement, agréablement, gentiment, fièrement, courageusement, calmement, paisiblement, avec enthousiasme, avec plaisir, avec joie, avec amour, etc.

5. Soyez bref. Vos affirmations doivent être assez brèves pour que vous puissiez vous en rappeler facilement. Si possible, pour améliorer encore plus la rétention, utilisez des rimes comme « Je m’amuse, je ris et je me divertis avec mes amis tous les jeudis ».

6. Soyez le plus spécifique possible. N’ayez pas peur d’ajouter des détails. Des affirmations vagues produisent des résultats vagues. Par exemple au lieu d’affirmer « J’habite une nouvelle maison », dites « J’habite avec fierté une maison contemporaine de trois chambres à coucher située dans le quartier Chambéry à Blainville »

7. Une affirmation devrait toujours être personnelle. Décrivez toujours votre comportement et non celui des autres. Par exemple, n’affirmez pas « Je constate avec joie que mon conjoint est généreux et compréhensif », affirmez plutôt « Je communique calmement et paisiblement mes besoins et mes désirs à mon conjoint. »

8. Ajoutez les mots « ou quelque chose de mieux » à vos affirmations. Lorsque vous désirez obtenir quelque chose de spécifique comme un autre emploi, un conjoint(e) ou un objet matériel quelconque, je vous suggère d’ajouter les mots « ou quelque chose de mieux ». Pourquoi ? Parce que nos demandes nous viennent souvent de nos expériences et croyances limitatives et que parfois il existe une personne ou une chose encore meilleure pour nous. Au lieu de dire « Je gagne 75 000$ par année », affirmez plutôt « Je gagne joyeusement et aisément 75 000$ par année ou plus ».

Je vous invite à vous créer environ huit (8) affirmations (4 au niveau professionnel et 4 au niveau personnel) que vous prendrez le temps de lire le matin en vous levant et le soir avant de vous endormir. Un bon truc consiste à coller vos affirmations sur le miroir de votre salle de bain et de les répéter à voix haute et avec conviction après vous avoir brossé les dents. D’autres préfèrent mettre leurs affirmations sur l’écran de veille de leur ordinateur. À vous le choix, mais l’important est de passer à l’action.

Si jamais vous trouvez cet exercice un peu trop astraignant, le minimum que vous devriez faire, est d’identifier les huit (8) mots qui représentent chacune de vos hut (8) affirmations, et d’afficher ses huit (8) mots bien à vue.

Essayez-le et observez votre vie se transformer pour le mieux et à jamais.

Si vous aimeriez en connaître davantage afin de vous aider à atteindre vos objectifs, je vous invites à écouter une série de trois (3) vidéos gratuites de mon amie et collègue stéphanie Milot. Vous allez y découvrir l’ADN du succès. Cliquez simplement sur le lien qui suit afin de recvoir les précieux conseils de Stéphanie : https://pd141.isrefer.com/go/adn/patrickleroux/

10 conseils pour conclure vos ventes

Une question qui m’est souvent posée est : « Patrick, je suis un excellent vendeur, mais j’ai de la difficulté à « closer » mes ventes, aurais-tu des trucs pour moi ? »

D’abord si vous êtes dans la même situation et que vous avez de la difficulté à fermer vos ventes, vous n’êtes pas un excellent vendeur! Vous êtes un vendeur moyen, au mieux. Les meilleurs vendeurs excellent à fermer leurs ventes. Voici 10 conseils afin de vous aider à devenir, comme on dit dans le métier, un excellent « closer » et incidemment une personne qui gagne beaucoup, beaucoup d’argent!

1. Osez demander la commande
Plus de 50% des vendeurs n’osent pas demander la commande à la fin de leur présentation. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’ils ont peur de se faire dire non! Si c’est votre cas, changez de métier, car si vous désirez obtenir du succès en vente, vous devez demander souvent la commande et lorsque vous demandez souvent la commande, forcément, vous aurez beaucoup de NON. La bonne nouvelle est que vous aurez également beaucoup de OUI. La vente est en grande partie un jeu de chiffres. Peu importe ce que vous voulez dans la vie, la réponse sera toujours NON si vous ne demandez pas.

2. Assumez la vente
Agissez toujours comme si vous étiez déjà certain que la décision de votre client potentiel sera positive. Ne doutez pas de votre offre, ne doutez pas de vos prix et surtout, ne doutez pas de vous. Si vous doutez le moindrement, votre client le sentira. Dans la vente 1% de doute = 100% d’échec. Assumez toujours que le client achètera ce que vous avez à vendre. La confiance est contagieuse.

3. Soyez convaincu et convaincant
Avant de vendre votre solution, vous devez d’abord l’acheter vous-même. Êtes-vous vraiment convaincu que votre produit ou service est le meilleur achat pour votre client ? Si oui, de grâce, démontrez-le !!! À moins que vous ne vendiez des cercueils, soyez enthousiasme, joyeux et passionné pour ce que vous avez à vendre. Bougez votre corps, parlez plus rapidement, souriez, faites une démonstration, etc. La vente est avant tout un transfert d’émotion entre le vendeur et l’acheteur. Si vous avez de la difficulté à fermer vos ventes, c’est peut-être qu’il vous manque un peu d’énergie, d’émotion et d’enthousiasme lors de vos présentations.

4. Choisissez le bon moment
Dans l’immobilier, on dit que les trois mots clés du succès sont : l’emplacement, l’emplacement, l’emplacement. Lorsqu’il s’agit de fermer une vente, on pourrait dire que les trois mots clés du succès sont : le timing, le timing, le timing.

Beaucoup de vendeurs qui disent avoir du mal à fermer leurs ventes font l’erreur d’être beaucoup trop pressé. Voici un exemple qui vous fera comprendre ce que je veux dire : « Bonjour mademoiselle, je m’appelle Luc, je suis un très beau garçon, propre et je suis riche, vous voulez vous marier avec moi ? » Agir de la sorte est l’équivalent du vendeur qui rencontre un client potentiel et qui lui dirait dans les premières minutes : « Bonjour je m’appelle Luc et je suis le meilleur vendeur ici. Regardez, voici une belle thermopompe très efficace, elle coûte 10 000$, vous voulez l’acheter ? »

Si vous avez de la difficulté à fermer vos ventes, c’est probablement parce que vous avez sauté plusieurs étapes au préalable comme : gagner la confiance du client, établir des liens communs, faire une bonne entrevue de consultation afin de déterminer les besoins et les désirs du client, présenter seulement les points qui intéressent vraiment votre client potentiel, etc.

5. Observez les signaux d’achat
Aussitôt que l’étape de l’entrevue de consultation est terminée et que vous savez exactement les besoins et les désirs de votre client potentiel, observez les signaux d’achat que ce dernier vous lance et saisissez ces occasions pour faire des tentatives de fermeture. Écoutez vos clients potentiels non seulement avec vos oreilles, mais avec vos yeux également. Voici quelques exemples de signaux d’achat :

  • Il touche le produit et il a un sourire sur le visage.
  • Le client se rapproche de vous pour mieux se concentrer.
  • Il examine certaines parties de votre proposition et vous pose des questions d’utilisateur.
  • Il change sa posture (se décroise les bras et les jambes), son expression faciale (il rit ou sourit souvent) et son ton de voix (enthousiasme).
  • Il répète les avantages que vous venez de lui mentionner.
  • Il fait un commentaire favorable sur votre produit ou service.
  • Il demande le prix (il s’agit d’un des signaux les plus évidents). Ne tentez pas une fermeture toutefois avant d’avoir fait une bonne entrevue de consultation.
  • Il vous demande si vous l’avez en inventaire ou quand il pourrait être disponible.
  • Il se dit prêt : « C’est en plein ce que je recherchais! ».

6. Utilisez une phrase de transition
Avant de tenter une question de fermeture, utilisez toujours une phrase de transition. Cette phrase vous permettra de savoir si votre client potentiel à d’autres interrogations en tête. Une bonne phrase de transition pourrait être : « M. Tremblay ceci termine ma présentation, avez-vous des questions ? » Si c’est le cas, répondez du mieux que vous pouvez et demandez-lui ensuite : « D’autres questions M. Tremblay ? »

La phrase de transition vous permet de répondre immédiatement aux objections potentielles de votre futur client. Il vaut mieux que ces questions vous soient posées maintenant plutôt qu’une fois que vous aurez demandé la commande.

7. Offrez toujours un choix
Les gens n’aiment pas prendre des décisions, mais ils adorent faire des choix! Aidez-les donc en leur posant des questions alternatives. Il ne s’agit pas ici toutefois de lui demander s’il veut votre produit ou service, oui ou non ! Demandez-lui toujours de choisir entre deux options où vous serez gagnant dans les deux cas. Peu importe l’option choisie, vous obtiendrez la commande, par exemple :

  • « J’ai maintenant besoin de votre approbation pour procéder. Est-ce que vous préférez qu’on débute cette semaine ou la semaine prochaine ? »
  • « Vous préférez régler comptant ou par carte de crédit ? »
  • « Préférez-vous la couleur bleue ou jaune ? »
  • « Pour débuter, préférez-vous 80 caisses ou une palette ? »
  • « Vous préférez un cours privé ou public ? »
  • « Préférez-vous qu’on vous le livre ou l’apporter avec vous ? »
  • « Comme dessert, vous préférez un gâteau au fromage ou au chocolat ? »

8. Changez votre vocabulaire
Au moment de la conclusion de la vente, surveillez votre vocabulaire. En fait, il y a trois mots que vous devez absolument remplacer. Évitez de mentionner les mots : signature, contrat et prix. Ces mots déclenchent des émotions négatives et ils font peur. Remplacez-les plutôt par des mots comme : approbation, formule d’entente et investissement. Quelle phrase préférez-vous :

  1. Le produit X coûte 10 000$, voici le contrat, signez en bas s.v.p.
  2. L’investissement pour le produit X est de seulement 10 000$, voici la formule d’entente, j’aurais besoin de votre approbation ici s.v.p.

9. Gardez le silence
La pression du silence est la seule pression que vous devriez faire lors d’une présentation de vente professionnelle. Après avoir demandé la commande, taisez-vous. Chut! Tss-tss, pas un mot… Après avoir posé une question de fermeture à votre client, gardez le silence même si vous avez une envie folle de parler. Ne répondez pas à sa place. Votre client potentiel réfléchit. Peut-être cherche-t-il à justifier sa décision, à voir comment il peut échelonner ses paiements ou à l’entrer dans son budget. Il a besoin d’être seul avec lui-même. Taisez-vous pendant ces quelques secondes qui peuvent paraître interminables pour un vendeur novice, et respectez son temps de réflexion.

10. Quand vous avez terminé, partez!
Évitez de rester là trop longtemps à discuter avec votre nouveau client. Il a probablement autre chose à faire et vous également. Vous risqueriez de soulever un point auquel il n’avait pas pensé et qui pourrait le faire changer de décision. Ne faites pas ce qu’on appelle du « overselling ». Vous avez conclu la vente, félicitez-le de sa décision, remerciez-le et partez.

Si vous mettez en application ces 10 conseils et que vous avez encore de la difficulté à conclure vos ventes, c’est que vos clients potentiels ne vous font pas assez confiance. Travaillez alors à gagner davantage la confiance de vos clients potentiels avant de faire des tentatives de fermeture. Utilisez votre intuition. Suite à une présentation, si vous n’obtenez pas la commande, tentez du moins d’obtenir un autre rendez-vous ou assurez-vous qu’il soit abonné à votre infolettre afin de garder contact. Envoyez-lui régulièrement de la valeur et quand le « timing » sera bon, il pensera à vous en premier.

Patrick Leroux CSP est entrepreneur, conférencier, coach d’affaires et auteur. Pour vérifier sa disponibilité pour qu’il présente une conférence inoubliable lors de votre prochain événement, contactez-le au 450-939-3240 ou patrick@patrickleroux.com

Leçons apprises des moins bons versus des meilleurs vendeurs

Il y a quelques années, nous avons mis une pancarte à vendre devant notre maison de Rosemère. Ma copine a pleuré. Elle aimait beaucoup cette maison. Notre première fille y était née.

Pour obtenir GRATUITEMENT mon e-book «L’ABC de la vente», cliquez ici.

Une semaine plus tard, la maison était déjà vendue ! Dans les semaines qui ont suivi, nous avons alors visité plusieurs belles maisons sur la rive nord et ma copine a retrouvé son beau sourire ! Nous avons donc eu à interagir avec une bonne douzaine de courtiers immobiliers. Comme clients, j’aimerais vous faire part de dix observations qui nous ont marqués et qui je l’espère feront de vous un bien meilleur vendeur ou représentant.

1. Les moins bons courtiers qui ont visité notre maison lorsque nous étions à la recherche d’un courtier inscripteur ne se sont jamais intéressés à nous. C’est à peine s’ils nous ont demandé ce que nous faisions dans la vie… Ils étaient très centrés sur eux-mêmes et ils ne parlaient que d’eux et de leurs accomplissements : « Moi, moi, moi, je, je, je… ». Les bons courtiers par contre, ont pris le temps de nous demander ce que nous faisions dans la vie et ils nous posaient beaucoup de questions. Ils semblaient vraiment s’intéresser à nous. En d’autres mots, ils étaient gentils, sympathiques et ils avaient une bonne écoute. Nous nous sentions en confiance en leur présence.

2. Les moins bons courtiers n’ont fait presque aucun commentaire favorable sur notre maison, beaucoup trop pressé de nous parler de chiffres et de leur taux de commission. Les bons courtiers par contre qui ont visité notre maison nous ont félicités pour notre belle maison, la décoration, le paysagement et l’aménagement de notre cour. Nous étions flattés. Leurs visages étaient souriants et ils nous rendaient fiers de notre propriété et des éléments que nous avions mis en place pour l’améliorer.

3. Les moins bons courtiers avaient une attitude et un regard condescendants envers nous puisque nous étions assez jeunes et que le prix des maisons visitées était très élevé. Leurs regards semblaient dire : « Vous n’avez pas les moyens de vous payer une telle maison et vous me faites probablement perdre mon temps ». Les meilleurs courtiers par contre tentaient de nous qualifier en nous demandant à quel endroit était situé notre maison actuelle et quels métiers nous occupions.

4. Les moins bons courtiers n’utilisaient pas nos prénoms lorsqu’ils s’adressaient à nous. Les bons courtiers par contre nous appelaient par notre prénom et ils les utilisaient souvent lors de nos visites. Ces derniers savaient très bien que le prénom d’une personne est le son le plus doux qu’elle aime entendre à ses oreilles.

5. Les moins bons courtiers, même après leur avoir mentionné de cesser de nous vouvoyer, continuaient à le faire, ce qui nous rendait mal à l’aise et inconfortables. Les meilleurs courtiers par contre respectaient notre volonté de nous faire tutoyer. La complicité était ainsi bien meilleure.

6. Les moins bons courtiers répondaient constamment à leur téléphone portable et osaient même nous interrompre dans le milieu d’une phrase ! Les meilleurs courtiers par contre, soit ignoraient leurs téléphones portables lorsqu’il sonnait afin de nous donner toute leur attention ou soit ils nous demandaient la permission de répondre lorsqu’il s’agissait d’un appel très urgent.

7. Les moins bons courtiers manquaient de disponibilité puisqu’ils avaient trop de dossiers à traiter à la fois (évaluations, inscriptions, offres d’achat, inspections, etc). Ils prenaient beaucoup de temps avant de retourner leurs appels et leurs courriels. Pourtant, nous étions des acheteurs très motivés puisque nous mentionnions toujours que nous venions de vendre notre maison et qu’il fallait nous en trouver une autre rapidement. Les meilleurs courtiers par contre avaient appris à déléguer des tâches moins importantes et moins essentielles à leur succès et ainsi ils avaient plus de temps à nous consacrer.

8. Les moins bons courtiers parlaient toujours en mal des autres propriétés que nous envisagions acheter lorsqu’elles étaient inscrites avec d’autres soutiers. Il était évident qu’ils n’avaient à coeur que leurs propres intérêts et non les nôtres. Les meilleurs courtiers par contre nous parlaient toujours en bien des autres propriétés : « Ha oui vous avez du goût, il s’agit d’un très bon choix également », « J’adore cette maison, son emplacement est particulièrement extraordinaire », « Le sous-sol de cette maison et la cave à vin sont vraiment magnifiques », etc.

9. Les moins bons courtiers, suite à une visite infructueuse, ne nous offraient même pas de nous proposer d’autres maisons qui pourraient correspondre à nos besoins et à nos goûts. Les meilleurs courtiers par contre nous proposaient tous de faire des recherches pour nous afin de trouver notre maison idéale.

10. Malheureusement, 100% des courtiers que nous avons rencontrés n’ont pas fait une analyse de nos besoins, ils se sont contentés de présenter leurs « produits ». Il aurait pourtant été simple de poser des questions du genre : « Pourquoi exactement avez-vous vendu votre maison ? », « Qu’est-ce qui est le plus important lorsque vous regardez pour acheter une maison ? », « Quelle grandeur minimum désirez-vous en pieds carrés de superficie habitable ? », « Avez-vous des enfants et si oui quel âge ont-ils ? », « Prévoyez-vous en avoir d’autres ? », « À quelle école vont-ils ou avez-vous une préférence pour les écoles ? », « Dans quelle pièce dans la maison passez-vous le plus de temps ? », « Cuisinez-vous beaucoup ? » « Est-ce qu’un grand terrain ou une maison située dans un croissant est important pour vous ? », « Est-ce que le revêtement extérieur sur les quatre côtés doit être absolument 100% en briques ou en pierres ? », etc. Apprendre à poser des questions afin d’évaluer les besoins des clients avant de leur proposer une offre est pourtant un minimum en vente.

11. Malheureusement, 100% des courtiers que nous avons rencontrés n’ont pas gardé contact avec nous. Aucun n’avait en place un système de suivis automatique qui apporte de la valeur comme une infolettre par exemple afin d’entretenir la relation. Difficile pour nous de les référé à des amis et peu probable qu’on pense à eux lorsque viendra le temps, un jour, de vendre notre maison.

Wow, voici 11 leçons de vente incroyable que vous pouvez mettre en application immédiatement peu importe ce que vous avez à vendre, que ce soit des maisons, des voitures, des produits financiers, des stylos ou des idées. Ha oui j’oubliais, fort heureusement nous avons finalement trouvé une maison belle et confortable qui correspond vraiment à nos besoins et nos goûts.

Pour obtenir GRATUITEMENT mon e-book «L’ABC de la vente», cliquez ici.

Patrick Leroux CSP est entrepreneur, conférencier, coach d’affaires et auteur. Pour vérifier sa disponibilité pour qu’il présente une conférence inoubliable lors de votre prochain événement, contactez-le au 450-939-3240 ou patrick@patrickleroux.com

Comment réaliser vos rêves maintenant!

Le plus grand danger pour la plupart des gens n’est pas que leurs rêves soient trop élevés et qu’ils les ratent, mais plutôt que leurs rêves soient trop bas et qu’ils les atteignent.

Dans cette optique, dans cette vidéo, je vous partage 12 idées pour vous aider à atteindre vos rêves maintenant!

Contactez Patrick au 450-939-3240 pour voir comment il pourrait présenter une conférence inoubliable sur le thème de la motivation et de la performance lors de votre prochain événement. Pour découvrir les différents thèmes de ces conférences, cliquez ici.

Pour vous abonnez gratuitement au Bulletin du succès, cliquez sur www.patrickleroux.com/bds

Les résolutions, les pours et les contres

Le début d’une nouvelle année est synonyme de renouveau, et la majorité des gens profite souvent de cette occasion pour amorcer certains changements afin d’améliorer leur qualité de vie : c’est le temps des résolutions! Chaque année, on me pose la même question: “Devrais-je me fixer des résolutions pour l’année à venir?” J’ai donc fait pour vous une liste des POURS et de CONTRES. À vous de décider par la suite, si vous devriez avoir ou non des résolutions pour l’année qui s’amorce.

LES POURS:

– Incroyable source de motivation. Vos objectifs sont comme le moteur de votre voiture, ils vous propulsent en avant;

– Ça vous donne un sens de direction. Ne pas avoir d’objectifs dans la vie est comme avoir un magnifique bateau sans gouvernail;

– Ça vous aide à prendre des décisions. Ca vous aide surtout à dire non;

– Incroyable sentiment d’accomplissement si vous réalisez vos résolutions;

– Hause de votre estime et confiance en vous si vous réalisez vos résolutions;

– Amélioration significative de votre qualité de vie si vous réalisez vos résolutions;

– Sentiment de contrôle sur sa vie. On dit d’ailleurs que ceux qui n’ont pas d’objectifs sont condamnés à travailler toute leur vie pour ceux qui en ont!

LES CONTRES:

– Sentiment de stress (pression sur les épaules) afin d’accomplir vos résolutions… surtout si vous les partagez avec d’autres;

-Être trop concentré sur sa résolution et oublier d’avoir du plaisir et profiter des gens qui vous sont proches (dépendence à l’accomplissement);

– Sentiment de culpabilité si vous ne réalisez pas vos résolutions;

– Sentiment d’incompétence ou d’échec si vous réalisez pas vos résolutions;

– Baisse de votre estime personnelle si vous ne réalisez pas vos résolutions.

Comme vous le constatez, il y a des pours et des contres à se fixer des résolutions en début d’année. Vous serez probablement d’accord toutefois que les pours sont toutefois beaucoup plus nombreux que les contres.

4 CONSEILS RAPIDES SI VOUS DÉCIDEZ DE VOUS FIXER DES RÉSOLUTIONS

  1. Ayez un maximum de 8 résolutions pour l’année à venir (4 professionnels et 4 personnels). Trop de résolutions vous fera perdre le focus. Et si vous n’en réalisez que 5 sur 8, vous en sortirez tout de même gagnant!
  1. Écrivez un court paragraphe pourquoi vous désirez absolument réaliser chacune de vos résolutions. Vos “pourquoi” vous feront persévérer lorsque vous aurez le goût d’abandonner.
  1. Résumez chaque résolution par un seul mot puissant. Si une de vos résolutions est de faire de l’exercice 4 fois au plus par semaine pour un minimum de 30 minutes par séance, votre mot puissant qui résume votre résolution pourrait être par exemple “GYM”.
  1. Affichez vos mots puissants à un endroit ou vous pourrez les lire chaque jour (ex: miroir de votre salle de bain). Il est très important de vous rappeler vos résolutions tous les jours, sinon, vous les oublierez dans deux semaines.

Imaginez une entreprise qui ne se fixerait pas d’objectif. Cette entreprise se ferait “bouffer” par ses compétiteurs en très peu de temps! Je sais, je sais, vous n’êtes pas une entreprise, mais je crois que votre but dans la vie est également de croître, de devenir meilleur, de vous réaliser et d’être plus épanoui. Dans ce sens, avoir un ou des buts dans la vie (des résolutions), ne peux que vous être bénéfique.

En terminant, je vous rappelle que la vie nous donne exactement ce que nous lui demandons. Mais encore faut-il commencer par lui demander exactement ce que nous voulons.

Bonne année!

Cliquez ici pour vous inscrire gratuitement à la conférence en ligne « 7 ÉTAPES ESSENTIELLES POUR CRÉER LA VIE DE VOS RÊVES ».

Contactez Patrick au 450-939-3240 pour voir comment il pourrait présenter une conférence inoubliable sur le thème de la motivation, de la performance et du leadership lors de votre prochain événement. Pour découvrir les différents thèmes de ces conférences, cliquez ici.

Pour vous abonnez gratuitement au Bulletin du succès, cliquez sur www.patrickleroux.com/bds

Comment atteindre tous vos objectifs

Dans cette vidéo, vous apprendrez comment atteindre tous vos objectifs.

Cliquez ici pour vous inscrire gratuitement à la conférence en ligne « 7 ÉTAPES ESSENTIELLES POUR CRÉER LA VIE DE VOS RÊVES ».

Contactez Patrick au 450-939-3240 pour voir comment il pourrait présenter une conférence inoubliable sur le thème de la motivation, de la performance et du leadership lors de votre prochain événement. Pour découvrir les différents thèmes de ces conférences, cliquez ici.

Pour vous abonnez gratuitement au Bulletin du succès, cliquez sur www.patrickleroux.com/bds

>